L’église du Sacre cœur

Montmartre

L’église du Sacre cœur

Dos à l’église, prenons à gauche dans la rue Saint Eleuthère. Puis tournez à nouveau à gauche dans la rue Azaïs. Vous arrivez sur le parvis du Sacré-Cœur. À droite, nous pourrons admirer parmi les plus belles et les plus célèbres vues de Paris et à gauche observer la façade du Sacré-Cœur. Nous vous invitons bien sûr, dans un premier temps, à contempler Paris depuis les balustrades, avant de vous diriger vers l’Église du Sacré Cœur. Cette église est entièrement construite en pierre blanche, il comporte quatre dômes encerclant une vaste coupole qui culmine à 94 m. C’est une construction néo-romane ou néo-byzantine de l’architecte Paul Abadie. A la fin du 19e siècle, la mode architecturale était de copier les styles du passé. On parle ainsi de néo-roman quand on copie l’architecture romane. Ici, l’architecte copie à la fois l’architecture romane et l’architecture byzantine. Pour repérer les éléments romans, regardez donc le centre de la façade : vous y voyez deux séries de 3 arcs en demi-cercle : c’est une des caractéristiques des églises romanes. Pour trouver les éléments byzantins: il faut regarder vers le sommet de l’église : les nombreuses coupoles qui l’ornent viennent directement des églises byzantines.
La façade principale, comme vous l’observez, est encadrée de deux statues équestres : il s’agit de Saint Louis et de Jeanne d’Arc.

Qu’en est-il à l’intérieur ?

La première constatation est que la nef est très grande : elle fait 100m de long sur 50 m de large, ses proportions imposantes indiquent la volonté de contenir le maximum de pèlerins. Dirigez vers l’abside pour regarder une immense mosaïque de 475 m² signée de Luc-Olivier Merson, représentant le Christ, les bras largement ouverts, et qui accueille tous les hommes.


<< 7 - L’église Saint-Pierr...         9 - La place du tertre... >>

Sommaire complet du dossier :