La place Royale

Munich: promenade autour de la place royale

La place Royale

Vous êtes à présent sur la place royale, devant la porte antique. Sommes-nous réellement en Bavière ou bien avons-nous remonté le temps pour nous retrouver dans l’Athènes de Périclès ou d’Alexandre le Grand ? Quelle surprise de croiser en plein centre de Munich trois constructions imitant à la perfection l’architecture antique ! Nous avons tout d’abord l’immense arc de triomphe devant lequel nous sommes. Puis, tournons-lui le dos et là, que voyons-nous ? Deux immenses temples identiques encadrant une vaste place. Un lieu majestueux, mais un peu froid, avouons-le ! Ce vaste espace ressemblant à une coulisse de péplum hollywoodien fut baptisé place royale. Elle est encadrée à droite et à gauche par ces deux bâtiments identiques ressemblant à des temples grecs. Regardez celui de gauche : c’est la Glyptothek, c’est à dire le musée des statues antiques et en face, à droite, nous avons le musée des antiquités qui renferme les vases, bronzes et statuettes de petit format. Nous ne trouvons aucune fontaine centrale ou statue de souverain et encore moins d’obélisque. Les architectes ont préféré laisser le milieu de la place vide pour laisser agir les trois bâtiments dans toute leur monumentalité. Nous pouvons presque penser qu’il s’agit d’un lieu parfait pour les parades militaires. Ce qui aura lieu sous le nazisme, mais nous reviendrons un peu plus tard sur ce triste épisode. Pour le moment concentrons-nous sur l’époque de cet aménagement : le début du 19e siècle. Et tout d’abord, qui a bien pu avoir l’idée de cette place dite royale ? Il s’agit du roi Louis 1er de Bavière. Si vous avez suivi la promenade intitulée « La Résidence et son quartier », vous avez déjà reçu beaucoup d’informations concernant ce souverain. Mais cependant, permettez-nous quelques rappels biographiques.
Louis 1er régna sur la Bavière de 1825 à 1848. Il fut le premier roi à faire passer son pays de simple territoire agraire à l’ère économique et industrielle. Il favorisa par exemple le développement du chemin de fer et des mines. Mais son intérêt principal était tourné vers les arts et la ville lui doit encore aujourd’hui ses principaux musées. Dès son adolescence, Louis avait montré une passion pour l’Antiquité et effectua son premier séjour à Rome en 1804. Il avait alors 18 ans. Il en profita pour acheter de nombreuses statues et autres œuvres qu’il ramena à Munich. Il fallut alors concevoir un bâtiment pour les entreposer. En 1809, l’architecte Karl von Fischer fut chargé de livrer les plans de 2 bâtiments sur le modèle antique pour la nouvelle place royale. Louis, encore prince héritier, avait été désigné par son père, le roi Maximilien 1er Joseph, pour diriger les travaux d’urbanisme. Il faut avouer que le souverain avait d’autres problèmes, car nous sommes en pleine époque des guerres napoléoniennes et la Bavière est alliée à la France.
L’aménagement de la place s’inscrivait en réalité dans un immense concept urbanistique comprenant le chemin royal, qui conduisait du palais principal au château d’été de Nymphenbourg. Cette rue passe exactement sous la porte derrière nous, traverse la place entre les deux temples à droite et à gauche et continue tout droit jusqu’au palais en plein centre de Munich. Ce type d’avenue n’était pas une exception à l’époque et, depuis le 17e siècle, les souverains avaient l’habitude, pour montrer leur puissance, de faire tracer une artère de plusieurs kilomètres reliant leur palais de ville à leur résidence d’été. Nous trouvons encore ce type de rue par exemple à Varsovie, Vienne, Prague et Berlin. L’architecte Karl von Fischer conçut la place royale sur le modèle de l’Acropole d’Athènes. Dans l’idée du roi Louis 1er, il fallait aussi mêler nature et culture, donc bâtir des musées au milieu d’un espace vert. La rigueur classique devait se développer au milieu des pelouses. Finalement, la réalisation des constructions revint à Léo von Klenze qui conserva cependant l’idée d’ensemble de son prédécesseur. Munich lui doit une partie de la résidence princière et de nombreux édifices publics.


<< 2 - Promenade autour de ...         4 - Le Propylees... >>

Sommaire complet du dossier :