Le Propylees

Munich: promenade autour de la place royale

Le Propylees

Le premier bâtiment construit à cet endroit fut la Glyptothek que nous voyons sur notre gauche. Elle fut commencée en 1816. Mais avant de découvrir plus en détail cette construction, intéressons-nous à la porte triomphale. Retournez-vous vers la porte antique située juste derrière vous. Face à cette immense porte de pierre, permettez-nous d’employer l’expression de folie des grandeurs ou de gigantisme. Nous sommes presque écrasés par la hauteur et la masse de cette construction qui semble presque isolée. Elle fut naturellement inspirée par l’architecture antique dont nous retrouvons les principaux éléments. Détaillons-le un peu. Regardons au centre, nous voyons la porte centrale qui ressemble à un temple grec dont les caractéristiques sont un grand fronton triangulaire sculpté supporté par une colonnade ou péristyle. La massivité des colonnes est accentuée par leur simplicité. Regardez le bas des colonnes maintenant : elles n’ont pas de base et reposent directement sur le socle du bâtiment, puis elles s’élèvent régulièrement vers un chapiteau constitué d’un simple anneau et sans décoration : on parle de style dorique pour désigner ce type de chapiteaux sans ornements. C’est le style le plus simple et le plus ancien employé pour les colonnes.
Tournez maintenant les yeux à droite puis à gauche de la colonnade : de chaque côté se dresse une puissante tour rectangulaire qui écrase un peu la partie médiane. Ces deux tours sont reliées par une terrasse au dessus du fronton, ce qui donne un peu à la construction l’aspect d’une forteresse avec 2 tours de guet. Cette porte fut baptisée les Propylées, car elle était la réplique exacte dans sa forme et dans ses dimensions de la porte du même nom qui gardait l’entrée de l’acropole à Athènes. L’original fut édifié en 437 avant Jésus-Christ, tandis que celle de Munich fut bâtie entre 1848 et 1867. Mais pourquoi donc cette copie ? Et bien figurez vous qu’à la fin de la guerre d’indépendance menée par les grecs contre les Turcs, au 19e siècle, le fils cadet de Louis 1er, Otto, fut choisi en 1832 pour devenir roi de Grèce. Les grandes puissances européennes comme la France, l’Autriche et l’Angleterre s’étaient mises d’accord sur ce choix disons…diplomatique. Aussitôt, Louis espéra qu’il s’agissait de la naissance d’une dynastie Wittelsbach durable dans ce pays. Louis 1er décida alors d’édifier un monument pour célébrer l’événement et c’est ainsi que naquit la copie de la plus importante porte de l’Acropole. L’emplacement fut retenu en raison des deux musées d’antiques qui avaient été déjà construits auparavant. Mais au moment de l’inauguration de la porte, les rêves grecs étaient déjà envolés. En 1862, Otto fut renvoyé par les Grecs. Il fit ses valises et revint dans sa terre natale. La dynastie bavaroise sur les bords de la Méditerranée n’avait vraiment pas duré longtemps !


<< 3 - La place Royale...         5 - Les reliefs décorant... >>

Sommaire complet du dossier :