L’ambon placé à droite

Palais medicis et eglise san lorenzo

L’ambon placé à droite

A présent, lorsque vous avez l’entrée dans le dos, allez voir l’ambon situé à votre droite.

Faites tranquillement le tour de cet ambon. Nous allons maintenant porter notre attention sur la scène du supplice de Saint-Laurent située à l’extrémité du long côté qui fait face au mur de l’église. Vous la repérerez facilement, grâce au beau plafond à caisson qui couvre le martyr dont la tête est maintenue par un long bâton. Vous l’avez trouvé ? Bien !. Nous sommes au début de la Renaissance et Donatello utilisera en sculpture les recettes de la perspective, comme Masaccio l’a fait en peinture. Fidèle à l’héritage antique dans le domaine du relief, il en perfectionne la technique en introduisant 2 nouveautés essentielles. D’une part, on le voit ici, il adopte la perspective linéaire et d’autre part, on le verra plus tard, le relief schiacciato. Mais revenons à la perspective linéaire. Pour bien la percevoir, portez votre attention vers les murs qui ferment à gauche et à droite le lieu du martyr. Vous pouvez noter que le jeu graphique des petits carreaux qui les ornent, contribue à nous donner l’illusion d’une pièce très profonde. Ce sentiment est accentué par la présence du plafond à l’antique, traité en 4 grands panneaux décorés de rosettes. De même, regardez les petits toits à gauche et à droite : ils ont été dessinés en perspective. C’est cela la perspective linéaire : lorsque les lignes horizontales et obliques convergent vers un point lointain. Vous sentez bien à présent comme l’espace est solidement construit, et que l’illusion de la profondeur est parfaitement réussie.


<< 13 - Les « ambons » de Do...         15 - L’ambon placé à gauc... >>

Sommaire complet du dossier :