La salle n°7

Paris : le musee de cluny

La salle n°7

La salle n°7
Vous pouvez vous diriger vous vers la salle 7.

La création du musée en 1843 a nécessité l’aménagement d’un escalier et d’un mur pour réunir l’hôtel médiéval et les thermes gallo-romains. C’est dans cet espace que sont présentées verticalement de grandes dalles funéraires des 14 et 15es siècles : les défunts, identifiés par des inscriptions, y sont représentés en pied : les incisions, visibles à la surface, étaient à l’origine remplies de plomb. À partir du 15e siècle, les mains et les visages sont souvent taillés dans des plaques de marbre incrustées dans la pierre. Comme vous le constaterez, elles ont parfois disparu. Promenez-vous parmi les dalles : certains détails pourront vous étonner comme cette croix qui vous évoquera, sans doute, la sinistre croix gammée Nazi, mais qui au moyen-âge symbolise beaucoup plus pacifiquement le Christ entouré par les quatre évangélistes, chacun correspondant à une branche de la croix. Au bas des marches, sur la droite lorsqu’on descend, le portail de la chapelle de la vierge de l’abbaye parisienne de Saint-Germain des prés a été remonté autour de la grande ouverture dans le mur: il s’agit du seul vestige d’un ensemble monumental commandé par l’abbé Hugues d’Issy à Pierre de Montreuil, l’architecte présumé de la sainte chapelle. Le décor raffiné de feuillage et les fines colonnettes sont tout à fait représentatifs de l’art des ateliers parisiens de ce milieu du 13e siècle.


<< 6 - La salle n°6 ...         8 - La salle nº 8 ... >>

Sommaire complet du dossier :