La salle n°20, l’ancienne chapelle des abbés de Cluny

Paris : le musee de cluny

La salle n°20, l’ancienne chapelle des abbés de Cluny

Maintenant, vous pouvez vous rendre directement dans la salle 20, l'ancienne chapelle des abbés de Cluny. Nous reviendrons ensuite dans les salles 18 et 19. La salle 17, pour sa part, contient des vitraux quasiment semblables à ceux de la salle 6.
De petite taille, l'oratoire privé des abbés de Cluny témoigne de l'exubérance des décors de la fin du moyen âge. Seules ont disparu les douze statues de la famille d'Amboise placées à l'origine dans les niches des murs. Par contre, les guirlandes florales des consoles et les fines nervures des voûtes sont parfaitement conservées. Le renfoncement situé à droite en entrant, abritait l'autel alors que, dans le mur juste en face, une ouverture permettait à l'abbé de suivre la messe sans quitter sa chambre bien chauffée. Au mur, sont suspendues les sept premières scènes de la tenture de Saint-Étienne. Commandées vers 1490, ces tapisseries ornaient le chœur de la cathédrale d'Auxerre. Il s'agit cette fois, non plus d'un exemple de commande profane, comme la Dame à la licorne, mais d'une de ces tentures de chœur présentes dans de nombreuses cathédrales. Sur une longueur de 45 mètres, le peintre, auteur du carton original, a su créer une alternance virtuose de scènes urbaines et rurales, nettement séparées les unes des autres. L'influence de la peinture flamande apparaît une nouvelle fois dans le réalisme des détails et dans le rendu c'est-à-dire la réussite de la perspective. Les personnages sont généralement groupés au premier plan et sont parfaitement intégrés aux architectures et aux paysages. Les scènes représentent l'arrestation et la lapidation de Saint-Étienne. Faute de place la suite de cette tenture est exposée dans les salles suivantes.


<< 15 - La salle n° 16 ...         17 - Les chefs-d’œuvre de... >>

Sommaire complet du dossier :