Les galeries marchandes

Perspective nevski - 2eme partie, du gostini dvor a la fontanka en passant par la place ostrovski et la rue rossi

Les galeries marchandes

Nous sommes donc à l'angle que forment la Perspective Nevski avec la rue Michaïlovskaïa. Et en face de nous, de l'autre côté de la Perspective, nous avons cette grande architecture à arcades qui abrite des galeries marchandes, Gostini Dvor en russe. Voyez ces 2 longues galeries superposées, dont les arcades ouvrent sur la Perspective Nevski. De là où nous sommes, nous pouvons bien en apprécier la beauté architecturale. Cette galerie marchande date du début du règne de Catherine 2, c'est à dire des années 1761-1785. Auparavant, la halle marchande se trouvait sur l'île Vassilevski, à l'emplacement de l'actuelle Bourse maritime construite, elle, au début du 19e siècle. C'est à la suite de nombreux incendies et pillages successifs que les marchands de la ville, après s'être concertés, ont décidé de financer la construction d'une galerie marchande en pierre. Ils y ont été encouragés par une aide de l'Etat. Le projet a d'abord été confié au chantre du baroque: Rastrelli, l'architecte d'Elisabeth puis à la mort de celle-ci, Catherine 2 le confie au Français Vallin de la Mothe dont le style plus classique et plus sévère plaisait plus à la nouvelle tsarine. Ce que nous apercevons de ces galeries marchandes n'est que la partie visible d'un vaste espace en forme de trapèze clos sur lui-même et délimité par 4 rues. La base la plus large de ce trapèze donne sur la Perspective, mais la profondeur du bâtiment est bien plus importante que le côté qui donne sur la Perspective. Les galeries s'étendent en réalité sur plus d'un kilomètre au total, dont une partie donne sur une cour intérieure. L'ensemble est construit en brique comme pratiquement toutes les constructions de Saint-Pétersbourg. Seule la partie qui donne sur la Perspective est dotée d'une jolie façade ayant l'apparence de la pierre de taille. Elle offre 2 niveaux d'arcades qui se déroulent sur un rythme régulier. Maintenant, regardez comment se dessine l'angle du bâtiment qui se trouve face à vous. Vous remarquez que cet angle est arrondi. En effet l'architecte a prolongé le mouvement des arcades par ces angles arrondis qui sont devenus une des caractéristiques des constructions de la ville. On aura l'occasion de le voir plus loin. Le 2nd niveau était à l'origine réservée aux entrepôts tandis que le 1er niveau c'est à dire le rez-de-chaussée, logeait les commerces de détail qui donnaient ainsi directement sur la rue. Quant aux commerces de gros, ils étaient à l'arrière et donnaient sur la cour intérieure. Il y avait au total une centaine de boutiques et elles étaient regroupées par branches comme pour le commerce traditionnel : il y avait la galerie de la fourrure, celles des draps, de l'orfèvrerie, de la vaisselle, de la friperie, de l'épicerie, etc… Moyennant un loyer modique, les marchands pouvaient tenir un commerce fixe. De plus, ils pouvaient transmettre leurs droits à leurs héritiers. Aucun étranger n'était admis parmi eux. Le succès de ces galeries marchandes s'est immédiatement traduit par la construction d'autres galeries dans le quartier et la Perspective Nevski est dès lors devenue le cœur commercial de la ville. Durant l'époque soviétique, le Gostini Dvor servait de grand magasin d'Etat mais aujourd'hui il est redevenu un centre commercial privé et les plus grandes marques internationales sont représentées dans les vitrines qui bordent l'avenue.


<< 2 - Perspective Nevski ...         4 - Le Magasin Gostini D... >>

Sommaire complet du dossier :