Le bâtiment de Daimler Chrysler

Potsdamer platz

Le bâtiment de Daimler Chrysler

Allons à gauche au pied du bâtiment moderne précédé d’un cylindre de verre porté par une sorte de colonne. Il s’agit du numéro 2 de la Linkstraße.

Êtes-vous bien devant le cylindre de verre qui marque l’angle du bâtiment ? Nous voyons, en haut des marches, un panneau portant le nom de Daimler Chrysler. En effet, il s’agit des bureaux de la gestion et de la banque de Chrysler. Prenons un peu de recul pour bien voir l’ensemble de ces 3 bâtiments futuristes qui se suivent. Donc, tournons le dos à l’entrée Chrysler et traversons la rue pour nous arrêter sur le terre-plein central agrémenté d’une vaste pelouse.

Et maintenant, depuis ce terre-plein, regardons à nouveau ces 3 bâtiments de Daimler Chrysler. Ils possèdent tous une façade de verre dont les étages forment comme un escalier. De même, ils ont tous à l’angle un cylindre de verre et métal soutenu par une sorte de haute colonne qui précède un escalier. Le cylindre du premier bloc est particulièrement saisissant, car il repose sur un pilier également circulaire, ce qui procure une certaine légèreté à l’ensemble. Remarquez comme l’architecte a joué avec les formes géométriques et comment il a marié des façades de verre conçues en escalier avec d’autres triangulaires, en équerres ou simplement droites. Alors qui est cet architecte ? Et bien, il s’agit de Sir Rogers, l’ancien collègue de Renzo Piano au centre George Pompidou.

2 mots à son sujet : En compagnie de 2 autres collègues, Forster et Rogers fondent une architecture entièrement basée sur les techniques du futur. Ils rejettent toutes les formes classiques du passé et se concentrent sur la technologie et imposent une esthétique futuriste. La réalisation du centre Pompidou, où les tuyaux fonctionnels ont été rendus visibles à l’extérieur et sont devenus des éléments décoratifs, en est un bon exemple.

Retraversons la rue pour monter les marches du numéro 2 et ensuite regarder à travers les parois.

Surprenant n’est ce pas ? ! L’intérieur est aussi gigantesque et étrange que l’extérieur ! Nous pouvons admirer l’intérieur d’une vaste cour couverte et entièrement entourée de parois de verre. Ce principe a été appliqué dans la plus part des ensembles de bâtiments de la Potsdamer. Platz C’est à dire que les bureaux sont distribués autour d’un Atrium central offrant énormément d’espace. La cour du Building de Chrysler est représentative de l’architecture de Rogers. Ce dernier aime les espaces intérieurs non interrompus par des murs transversaux.


<< 6 - L’œuvre de Robert Ra...         8 - La rue Reichspietsch... >>

Sommaire complet du dossier :