Le Meta-Maxi, une œuvre du sculpteur Jean Tinguely

Potsdamer platz

Le Meta-Maxi, une œuvre du sculpteur Jean Tinguely

Laissons maintenant la Reichpietschufer derrière notre dos et le bassin sur notre droite. Passons le pont-passerelle et continuons tout droit en longeant le long bâtiment ocre-orangé de Debis. C'est-à-dire que nous marchons pendant les 90 mètres correspondant à la longueur du bâtiment. Nous nous retrouverons à l’extrémité du complexe Debis devant de grandes vitrines présentant des voitures Mercedes.

Nous voici à la pointe du complexe Debis, au numéro 5. Nous voyons les panneaux des rues voisines : Marlène Dietrich Platz et Eichhornstrasse.

Sur la droite, commence la rue Eichhornstrasse et nous avons, à gauche, de grands bassins qui précèdent une esplanade avec des bâtiments ocre au milieu. Devant nous, de l’autre côté de la rue, nous voyons encore un ensemble de grands immeubles recouverts de terre cuite ocre.
Et là où nous sommes, nous sommes devant une salle d’exposition de Mercedes. Nous vous proposons d’y d’entrer un instant, non pas pour y acheter une voiture, mais pour découvrir une œuvre d’art. Et pour cela, prenons la Eichhornstrasse à notre droite et allons jusqu’à la porte vitrée précédée du nom SMART en bleu. Nous nous retrouvons devant cette entrée au numéro 3.

Entrons dans le bâtiment et allons devant la haute grille donnant accès à une grande cour intérieure couverte. D’ici, nous pouvons très bien admirer l’intérieur du complexe et une œuvre du sculpteur Tinguely.

Cet espace couvert d’une verrière est monumental. La hauteur sous verrière est de 22 mètres. Nous retrouvons ici les éléments typiques de la Potsdamer Platz : le verre bien sûr et les murs recouverts de terre cuite orangée. Le gigantesque Hall sert pour les lancements de promotion des nouveaux modèles automobiles ou les soirées de Mercedes. Mais pas seulement ! Ce hall sert aussi lors du festival cinématographique de la Berlinale ainsi que pour des expositions temporaires d’œuvres contemporaines appartenant à la fondation Daimler Chrysler. Le hall fut dessiné par Richard Rogers que nous avons déjà évoqué. Nous sommes en fait au dos de l’immeuble Chrysler rencontré précédemment dans la promenade. Et nous retrouvons ces grands espaces fonctionnels appréciés par le maître

Regardons au centre du hall. Il est occupé par une gigantesque installation métallique du sculpteur suisse Jean Tinguely, baptisée « Meta-Maxi ». Cette œuvre, bizarre au premier abord, est constituée des éléments des plus divers: un piano droit, un échafaudage, des tuyaux, des cylindres, des tiges de métal et plein d’autres constituants. Étrange non ? Ce type de sculpture appartient au groupe des « machines-sculptures » qui peuvent se mouvoir et que Tinguely développa à Paris dès 1952. Marié avec Niki de Saint Phalle, ils réalisèrent ensemble la fontaine de Stravinsky devant Beaubourg à Paris. Tinguely écrit à propos de cette sculpture réalisée en 1987 : « je veux créer quelque chose de drôle, quelque chose pour les enfants qui grimpent et sautillent ». Et là-dessus il rajouta : « J’aimerais qu’après avoir vu cela, ils ressortent joyeux ». Et c’est vrai qu’avec cette œuvre de 17 mètres de long, agglomérat de nombreux objets divers, l’imagination des enfants peut s’amuser à recréer ses univers et ses histoires avec lesquels les enfants s’amusent tant. D’ailleurs, certains objets rouillés rappellent qu’ils ont eu une vie chargée. Et si vous le voulez, amusez-vous à leur redonner vie en leur assignant un rôle, à les faire interagir avec les objets voisins et si vous le faîtes, ne serait ce que quelques secondes, hé bien, très certainement, vous vous direz que cet objet n’est pas si absurde que ce qu’il avait l’air au premier abord.


<< 10 - Le complexe architec...         12 - L’œuvre de l’artiste... >>

Sommaire complet du dossier :