L’église de l’Université

Promenade a pest du marche central a la place vörösmarty

L’église de l’Université

Nous y sommes ? Ce monument présente un grand intérêt surtout pour son décor intérieur. Bon, alors, avant d’entrer, quelques mots de l’histoire de cette église.

Il y avait sans doute à cet endroit le couvent des Dominicains de Pest. Mais en 1526, à la bataille de Mohacs, les troupes ottomanes écrasèrent l’armée hongroise, et une quinzaine d’années après, les Turcs occupaient toute la partie centrale de la Hongrie, dont Budapest. Ils allaient y rester jusqu’aux années 1680.

L’église des Dominicains devint, pendant la période turque, une mosquée, et après la reconquête chrétienne de 1686 (date de la prise de Buda), un couvent de moines Paulistes s’installa à côté de l’ancienne mosquée, redevenue église. L’ordre de St Paul est le seul ordre monastique d’origine hongroise (entendez par là fondé en Hongrie). Et c’est donc pour eux que la reconstruction de l’église a été entreprise en 1725 : elle allait durer un peu moins de 20 ans. L’architecte en fut Andreas Mayerhofer.

En Europe centrale, c’était la période du Baroque, un baroque déjà un peu tardif, ce qui s’explique par la durée de l’occupation turque.

Que voyons-nous ? Une façade flanquée de ces deux grandes tours aux toits compliqués qui correspond assez bien aux formes du baroque hongrois : une architecture baroque sobre et assez peu mouvementée. Si l’on suit du regard ces sortes de frise qui surmontent les pilastres donc pour utiliser le mot juste, les entablements, eh bien donc, on constate que la façade n’est pas rectiligne : elle ondule légèrement, si légèrement qu’on puisse ne pas s’en apercevoir.

À vrai dire, le goût bien baroque des formes mouvementées et de l’ornement se concentre sur 2 parties seulement de cette façade : le portail, qui ressemble à un portail de Palais, avec ses angelots sculptés, ses vases, et son faux balcon.

Et bien sûr, les toits des tours : avec d’abord un dôme à bulbe, comme celui que nous avons vu tout à l’heure sur le temple calviniste. Mais nous observons en plus, comme posé au-dessus, un petit lanternon coiffé de son propre toit.


<< 9 - Trajet vers l’Église...         11 - L’intérieur de l’égl... >>

Sommaire complet du dossier :