Le Palais du gouvernement

Promenade a san gimignano

Le Palais du gouvernement

Tournons-nous maintenant vers la droite afin de considérer le palais du gouvernement aussi appelé le Palais Communal. Vous y êtes? Bien! Alors, le Nouveau Palais du Podestat ou palais communal est plus vaste que le premier. Rien d'étonnant puisque, construit à la fin du 13ème siècle, il est le reflet de la prospérité économique de la cité. Parlons de ce palais. Ce palais, quasiment accolé à la cathédrale, est édifié sur les plans d'Arnolfo di Cambio. Cet architecte et sculpteur, actif dans la deuxième moitié du 13ème siècle en Toscane, est alors réputé pour son style aux lignes épurées et aux volumes compacts. Alors, regardons si c’est le cas ici ? Assurément oui : il est quasi cubique ! Une touche d'originalité néanmoins: la tour. Devinez pourquoi ? Regardez là. Elle est désaxée ce qui accentue l'effet de verticalité de cet édifice. Observons-la encore. C’est vrai qu’elle est très imposante et très haute. Mais en fait, c’était son but : de monter plus haut que ces tours des familles qui se livraient la guerre au siècle précédent. Et c'est pourquoi le gouvernement décida de construire un peu plus haut que la Rogneuse, cette tour qui fait référence au siècle précédent. Ici, elle a 3 mètres supplémentaires qui en firent donc la plus haute et la plus massive de toutes les tours de San Gimignano. Elle gagna ainsi son surnom - peu élégant, certes, mais très évocateur - de la "Grosse Tour". Portons notre regard à présent sur la gauche du Palais communal. Que voyons-nous ? Deux larges et hautes arcades ouvertes : c’est une loggia, comme celle de l'Ancien Palais et comme celle que l'on trouve sur toutes les places italiennes. Edifiée en 1347, la loggia du Palais communal, qui est ici appelée le Portique du Peuple, fut le lieu où le podestat prononçait son serment de fidélité. Mais racontons une petite anecdote historique. Derrière cette loggia, est-ce que vous ne reconnaissez pas l'une des tours jumelles des Ardinghelli ? Et bien oui car le portique du peuple, l'instrument de la démocratie donc, fut édifié sur les vestiges d'une partie de leur maison. Pourquoi ? Car les Ardinghelli tentèrent de prendre le pouvoir et de transformer la démocratie en oligarchie : ils furent donc condamnés pour traitrise. Et leurs biens en partie détruits.


<< 9 - La Place du Dôme ...         11 - La visite du palais ... >>

Sommaire complet du dossier :