La Chapelle Venceslas

Promenade au chateau de prague

La Chapelle Venceslas

De l'oratoire, on peut rejoindre la plus belle chapelle de la cathédrale Saint-Guy : la Chapelle Venceslas. Pour cela, il faut dépasser la chapelle dite de la Sainte-Croix. Une chapelle qui par un petit escalier situé au fond et sur la droite, permet d'accéder à la crypte de la cathédrale où se trouve une partie des dépouilles des rois de Bohême dont les plus connus : Charles 4 et Rodolphe 2 de Habsbourg. La Chapelle Venceslas vient donc juste après.

Nous sommes maintenant devant l'entrée de la Chapelle de Venceslas. C'est le dernier monument que nous visiterons dans la cathédrale, mais quel monument !
Il y a deux fenêtres qui permettent de la découvrir. Nous vous conseillons de faire le tour de la chapelle pour regarder par la fenêtre qui était face au cœur. La chapelle est dédiée à Venceslas, prince de la première dynastie de la Bohême, la dynastie des Prémyslides. Nous avons vu que Venceslas fut assassiné au 10e siècle. Selon la légende, il serait mort à l'endroit où fut érigée cette chapelle. Ses reliques sont conservées dans le coffre en bois qui se trouve au centre de la pièce.
Mais regardons attentivement le décor de la chapelle. Elle est entièrement décorée, pas un vide, pas une lacune, une sorte d'horreur de vide.

Commençons par le haut. On y voit un cycle de peintures murales consacré à la vie de saint Venceslas et attribué au Maître de Litomerice, un peintre local du début du 16e siècle.
Mais le plus merveilleux est le décor situé au registre inférieur de la chapelle..
C'est une composition étrange, une bande large et continue recouverte de plus de 1300 pierres semi-précieuses découpées et polies avec minutie. Améthystes, jaspes, calcédoines toutes serties dans une bordure dorée à l'or fin. En fait, si l'on regarde attentivement l'agencement des pierres, on découvre qu'elles dessinent le motif répété de la Croix. Par ailleurs, le décor de pierres incrustées alterne avec des représentations peintes décrivant la Passion du Christ. En fait, tout le décor est consacré au thème de la Passion, de la Passion du Christ d'abord, puis de la Passion de saint Venceslas ensuite, Venceslas un des fondateurs de la Bohême.
Par exemple, au-dessus de l'autel, c'est la représentation de la Crucifixion du Christ, avec de chaque côté de la Croix, la Vierge et saint Jean l'Evangéliste. Plus bas, des donateurs sont agenouillés et en prière. On reconnaît, à gauche, l'empereur Charles 4 avec sa barbe, et à droite son épouse Elisabeth de Poméranie. Venceslas n'est pas loin. Il est en fait juste un peu plus haut, sur une console. Sa statue a été réalisée par Peter Parler. Le saint est d'ailleurs présenté au monde par des anges qui eux sont peints en grisaille sur le mur. Venceslas tient une lance et un blason, sa tête légèrement penchée vers la droite répond au mouvement inverse de la tête du Christ en Croix situé juste en dessous. Les proportions de son corps sont allongées et son vêtement est très élégant. Ce style courtois qui privilégie la ligne correspond au dernier style gothique. Il renvoie à des mots comme délicatesse, raffinement et même réalisme. Les temps changent, la sculpture se détache de l'architecture, la peinture sur bois se développe à côté de la fresque. Bref, on abandonne l'art monumental, c'est à dire un art dans lequel sculpture, peinture et architecture ne feraient qu'un tout comme par exemple dans les cathédrales un siècle plus tôt !
On le voit : une sensibilité nouvelle s'exprime. Mais, après tout, ne sommes-nous pas à l'aube de la Renaissance ?
Pour finir, on pourrait comparer l'effet d'ensemble de cette merveilleuse chapelle avec les grands décors byzantins. Là-bas comme ici, la richesse des pierres colorées devait suggérer aux hommes l'image d'une Jérusalem céleste à venir, salvatrice, une promesse. Et à Prague, ce paradis est déjà l'éternelle demeure de saint Venceslas.


<< 16 - L’Oratoire royal...         18 - La Porte Dorée ... >>

Sommaire complet du dossier :