Les Lombards

Promenade au coeur de la city

Les Lombards

Revenons vers l'entrée de la station de métro. Et prenons la rue Fish Street Hill dans le sens de la montée, jusqu’à son intersection avec la rue Eastcheep street. Maintenant, traversons Eastcheap street pour prendre Grace church en face de nous. 

Prenons le trottoir de gauche dans Grace church et marchons jusqu’à la première petite ruelle à gauche , jusqu’à la cour des lombards, « Lombards court ». Retrouvons nous à l’entrée de la ruelle.

Avant de nous engager dans cette petite rue, nous regardons les façades monumentales et impressionnantes des immeubles qui bordent Grace Church . Ils sont construits dans un style très fin 19e, mais remarquable par la diversité des formes et des volumes utilisés. On reconnaît, dans ces façades, ce qu’on appelle le style éclectique du 19e où tous les styles précédents ont été représentés. Entrons maintenant dans la petite rue appelée la cour des Lombards ou « lombards court ». Marchons jusqu’à l’arche formée par une maison qui passe au-dessus de la rue et passons sous son arche.

Cette rue très courte, dont le nom nous rappelle l’Italie, nous montre que Londres a toujours été une ville internationale. Depuis le Moyen Age, les Lombards y pratiquaient le change pour le compte des banquiers et des marchands. Et voila citées d’un coup les activités qui font la spécificité de ce quartier. Et ce, depuis le Moyen Age et sans interruption. Revenons à nos Lombards, ces commerçants et financiers du nord de l’Italie.
Présents sur toutes les places commerciales de l’Europe, ils formaient une communauté puissante. Chassés par les guerres civiles qui déchiraient leur pays, ils étaient arrivés vers 1250 pour se fixer à Londres et y continuer leurs opérations de banque. En fait, ils pratiquaient l'usure, mais leur qualité de catholiques, et la protection du Pape dont ils étaient les agents financiers leur firent obtenir une situation meilleure que celle des juifs qui les avaient précédés. Les Lombards, souvent apparentés à de grandes familles italiennes, fréquentèrent à la Cour et devinrent les banquiers, les prêteurs attitrés des Rois. Ils obtinrent la concession d'un terrain sur lequel ils édifièrent de véritables forteresses et qui était entouré de fossés et de murs. Ce fut Lombard Street, une rue très proche où nous allons arriver et aujourd'hui encore le centre des affaires financières de l'Angleterre.
En 1338, Edouard 3 trouva ses banquiers ordinaires peu disposés à lui faire de nouvelles avances et pour leur forcer la main, il les fit emprisonner. Les Lombards négocièrent à grand prix leur liberté, mais beaucoup quittèrent l’Angleterre où ils ne se sentaient plus en sûreté. Passons sous l’arche qui enjambe la rue pour nous retrouver devant un pub nommé le lion rouge, le «red lion»sur notre droite

Nous voici dans cette petite rue étroite, à l’aspect médiéval, devant le pub « le lion rouge » -« red lion » à la salle sombre, et enfumée aux heures de sortie de bureaux. Comme beaucoup de vieux pubs anglais de ce quartier, il a conservé son décor de boiserie noircie. Nous allons croiser plusieurs de ces pubs tout au long de notre périple. Ils permettent de faire une halte agréable dans cette ville gigantesque et pénétrer un peu dans la "culture " anglaise. Nous la découvrirons au travers de ces bières blondes ou brunes, "pale ale » ou « stout ". Choisissez-les à la pression, c'est meilleur ; vous pouvez aussi déjeuner ou dîner dans ces établissements. Ils proposent en général une carte de plats uniques fish & ships, (poisson frit et frites), chicken pie (tourte au poulet), jacket potatoes (pomme de terre en robe des champs) qui accompagnent très bien la bière !!!!
Maintenant, retournons-nous et regardons le décor de l’arche sous laquelle nous venons de passer. On peut admirer la délicatesse du décor, avec ses roses sculptées qui forment une guirlande autour de l’arc ; La maison au-dessus utilise harmonieusement les briques roses et la pierre claire.

Maintenant, tournons à droite tout de suite devant le pub pour nous retrouver dans un passage couvert; Traversons-le entièrement.

Ce passage est tout à fait contemporain, et jure avec la petite rue que nous venons de quitter qui a gardé son caractère médiéval.Rendons nous à la sortie de ce passage couvert.

Nous sommes sur la rue des Lombards. Et c’est dans cette rue qu’ils avaient établi leur 1re banque. Regardons à gauche un peu au-dessus de nous sur le mur de l’immeuble à notre gauche. Une plaque nous rappelle que ces lieux furent habités par Alexandre Pope. Poète et philosophe anglais du 18e siècle. C’est un auteur très aimé et surtout très souvent cités pour ses maximes au bon sens populaire. En voici quelques-unes : ‘Les amoureux rêvent, les époux sont réveillés » ou « Il en est de nos jugements comme de nos montres ; aucune ne dit comme l'autre, mais chacun se fie à la sienne. », etc.


<< 3 - Le grand incendie...         5 - La rue George Yard... >>

Sommaire complet du dossier :