L’église Saint Stephen Walbrook

Promenade au coeur de la city

L’église Saint Stephen Walbrook

Maintenant, nous allons gagner l’église st stephen Walbrook, dont l’intérieur est un véritable joyau qui récompense le marcheur fatigué.
Et maintenant, lorsque nous faisons face à Mansion House, allons sur la droite et prenons la première rue que nous croisons à gauche. C’est Walbrook street. 

Prenons Walbrook street et allons jusqu’à l’église St Stephen Walbrook dont nous apercevons le clocher droit devant nous. Mais n’avançons pas trop sinon nous n’en verrons pas le haut...
Regardons juste en face de nous : la 1re chose que l’on aperçoit du trottoir est le grand clocher .Il est posé sur le coté de l’édifice comme un campanile italien, mais il n’en a ni la couleur -plutôt grise ici- ni l’élégance à la base : Il est massif et carré. Mais levons les yeux plus haut encore: le haut du clocher rattrape la partie basse. Il se termine par une jolie flèche construite sur plusieurs niveaux raccordés par de fines colonnettes en pierre claire.
Maintenant, continuons d’avancer presque jusqu’à l’édifice et regardons un peu plus à notre gauche : nous apercevons une coupole verte. Et d’où nous sommes, elle nous semble assez aplatie. Souvenons-nous de cette impression, car nous pourrons la comparer tout à l’heure avec la vision qu’on en a de l’intérieur.
Entre la coupole et le clocher, nous voyons encore un ensemble de petits bâtiments cubiques percés de fenêtres rondes et d’autres percés de fenêtres en arcs. Tout cela fait partie de l’église. On a l’impression qu’elle est construite de bric et de broc. Mais elle est en fait un petit bijou de l’architecture du fameux Wren. Certes, on ne le croirait pas en regardant les extérieurs et on dit que St Stephen a servi de brouillons à la construction de la cathédrale St Paul. Mais, quand on les regarde bien toutes les 2, on ne voit en commun que l’utilisation d’une coupole et la clarté qui baigne l’ensemble. Mais en tout cas, cette église est un modèle d’ordonnancement selon les règles des architectes de la Renaissance . Wren disait : "Il y a deux origines à la beauté : l’origine naturelle et l’origine coutumière. La naturelle vient de la géométrie, elle consiste en uniformité et en proportion. Quant à la beauté coutumière, elle est le résultat de notre perception des objets qui nous sont ordinairement agréables pour d'autres raisons, la familiarité ou l'inclination pouvant faire naître l'amour pour des choses qui ne sont pas aimables en elles-mêmes."
Et il nous semble que Wren a tout particulièrement réussi à faire coexister ces deux sortes de beauté dans cette église. Nous allons nous en apercevoir en entrant.


<< 15 - La résidence «  Mans...         17 - L’intérieur de l’égl... >>

Sommaire complet du dossier :