L’historique de Arezzo

Promenade dans arezzo

L’historique de Arezzo

Vous pouvez écouter cet historique sur la route qui mène à Arezzo ou bien lorsque vous vous rendez à pieds place Guido Monaco. Alors, voilà : repartons loin en arrière, au 6ème siècle avant notre ère plus précisément. Cette cité est alors connue sous le nom d’Arretium. Elle fut certainement 1 des 12 villes principales du royaume étrusque. De cette époque, il subsiste quelques témoignages, tels que des décorations architecturales de terre cuite provenant de temples, une petite partie de ses murailles près du Prato. Le prato est ce parc voisinant le dôme. Mais la plupart des pièces sont au musée archéologique de Florence et toutes témoignent du très haut niveau artistique et technique des étrusques. Avançons de 3 siècle et passons au 3ème siècle avant notre ère : c’est l’apogée de la cité antique : elle est alors au faîte de sa puissance économique et militaire. Elle devient dès cette époque l’alliée de Rome contre les gaulois et accueille le stationnement de plusieurs légions romaines. Elle sera ainsi, pendant 2 siècles, la base militaire de Rome la plus importante en Etrurie. Reliée à Rome par la voie cassienne, la cité connut un grand essor économique et artistique. Le monument le plus remarquable qui se soit conservé de czette époque est l’amphithéâtre dont il reste des ruines importantes dans le couvent saint Bernard. C’est également là qui se situe le musée archéologique de la ville. De l’époque romaine maintenant, Arezzo possède un petit théâtre, sur les hauteurs de castelsecco ; des remparts aux pierres longues de 2 mètres sur une hauteur de 6 mètres ; et du début du 2e, l’amphithéâtre évoqué précédemment.

A la fin du 11e siècle, Arezzo obtient sa liberté communale. Vers 1200, elle se donne une nouvelle enceinte et au 13ème, favorise la construction de maisons-tours que l’on voit encore dans le cœur historique de la ville. C’est à la fin du 14ème siècle que la ville d’Arezzo perd son indépendance au profit de Florence. Dès lors, son histoire se confond avec cette dernière.
Et maintenant, retrouvons place Guido Monaco.


<< 3 - Quelques conseils pr...         5 - La place de la via G... >>

Sommaire complet du dossier :