L’église santa Maria d‘Arezzo

Promenade dans arezzo

L’église santa Maria d‘Arezzo

Nous voici dehors, devant la basilique saint François. Nous allons maintenant gagner l’église santa Maria. Pour y accéder, partez sur votre droite en sortant de l’église et avancez sur la via Cavour. Et avançons jusqu’au Corso Italia, une rue que nous croisons quelques mètres plus loin.

Nous voici à l’angle de la via Cavour et et du corso Italia. Prenons à gauche et remontons le corso Italia. Allons-y. Il s’agit de la grande artère de la ville, bordée de boutiques parfois très chics. Elle est aussi le lieu de la passegiata,) cette promenade que font, en fin de journée, aretins et arétines, bras dessus, bras dessous. Aujourd’hui, cette charmante tradition tend à disparaître. Mais il n’y a encore pas si longtemps, on voyait défiler en fin de journée et après le dîner, les femmes élégamment ou au moins coquettement vêtues, paradant entre femmes, se racontant des histoires qui les faisaient rire, dégustant quelque cornet de glace ; et à bonne distance ces messieurs, ensemble, chapeautés et adoptant des mines sérieuses pour parler de questions d’hommes. Continuez à monter et placez-vous face à la façade de l’église que vous trouverez sur la droite du corso.

Vous vous trouvez devant la pieve santa Maria, c'est-à-dire devant l’église paroissiale sainte marie, pieve signifiant paroisse. Elle été a construite à la fin du 12ème siècle, sur une église préexistante datée d’avant l’an mil. C’est une des plus grandes pieve de Toscane, vous en rendrez compte à l’intérieur. Mais maintenant, regardons tout d’abord cette façade dans son ensemble puis nous reviendrons sur les détails. Vous voyez qu’elle se compose de 4 niveaux superposés. Son originalité provient de cet ensemble d’arcades aveugles dans la partie basse de la façade et d’arcades ouvertes au dessus. Elles furent rajoutées au 13ème siècle. Regardez la partie basse maintenant. On voit 5 arcades soutenues par des colonnes, entre lesquelles s’ouvrent 3 portails. Au dessus, nous voyons 3 étages de loges fermées par une élégante colonnade. Et remarquez comme le nombre de colonnes va en augmentant plus on monte vers le haut de la façade : 12 arcs pour le 1 er niveau, 25 arcs pour le 2ème et 33 pour le 3ème et dernier niveau. Ce type d’élévation de façade à arcatures superposées et petites colonnes détachées du fond vient de Pise. On l’appelle le style romano-pisan. A la suite de la construction de la cathédrale de Pise, ce style rayonnera en Toscane. Outre Arezzo, on en trouve plusieurs exemples à Lucques. Enfin, sur la droite et dominant l’ensemble, nous retrouvons le campanile habituel. Revenons maintenant à l’étage inférieur. Portez votre attention sur les arcades. On a noté que 3 portails donnaient accès à l’église. Au dessus de chacun, un tympan et un linteau sculptés. Le tympan est cette surface demi-curviligne qui est posée sur le linteau. Regardez le portail de gauche:sa partie arrondie et sculptée en forme de lune, d’où son nom de lunette présente des sculptures. On y voit des grappes de raisin, typiques de l’art roman. Ces sculptures proviennent de l’église du 11ème siècle. Regardons le portail central maintenant: les sculptures sont datées de 1216. Regardez dans la lunette : on reconnaît la Vierge entre 2 anges, et des figures de saints.


<< 10 - La Fresque de Piero ...         12 - Le 2ème trésor pictu... >>

Sommaire complet du dossier :