L’intérieur de la cathédrale

Promenade dans arezzo

L’intérieur de la cathédrale

L’église renferme plusieurs œuvres intéressantes, dont de splendides vitraux et une fresque de Piero della Francesca. A présent, entrons.

Le gothique domine très nettement dans cette église. On le voit à la recherche de toujours plus de verticalité et de hauteur d’élévation. Sans rentrer dans le détail du gothique, on peut dire qu’il y eut différentes phase : la première où les architectes n’étaient pas trop sur de leur art est celle de notre Dame à Paris : l’intérieur reste encore assez sombre. Puis vient la maturité : les architectes savent comment faire peser le poids de la voûte sur les piliers. C’est le cas ici. Levez les yeux vers la voûte et prenez un arc au hasard. Ça y est ? Et amusez-vous à le suivre : il descend de la voûte et va sur un pilier. Et voyez comme les piliers sont très massifs. Levez encore les yeux sur la voûte peinte par l’école de Vasari. Elle date du 16ème siècle. Et maintenant, regardez les fenêtres sur les côtés. Notez leur grande dimension : car comme nous l’avions dit, en maîtrisant l’art gothique, les murs ne servent presque plus à porter le poids et peuvent donc s’orner de très grandes fenêtres. Enfin, en entrant, regardez sur le bas-côté gauche. Vous voyez la chapelle de la Madone du Réconfort. Vous la repérez par son portique blanc. Elle date du 19ème siècle et illustre ce goût d’alors pour les constructions néo-gothiques. Elle abrite une image miraculeuse de la Madone.


<< 18 - La cathédrale et le ...         20 - Le tableau « Marie-M... >>

Sommaire complet du dossier :