L’abbaye de Strahov

Promenade dans hradcany, du couvent de strahov au palais sternberk

L’abbaye de Strahov

Avant d'entrer dans la cour de Strahov, arrêtons-nous quelques instants devant le portail d'entrée. Ce portail conduit vers la cour de l'abbaye la plus célèbre de Prague. Le portail et la statue au sommet datent de 1742. Le style n’a rien de particulier, mais sa lecture nous apprendra beaucoup sur le lieu : Regardez bien, il est couronné par la statue d'un saint tenant un ostensoir des deux mains. Notre statue porte aussi sur la tête une longue coiffure triangulaire, la mitre, qui est réservée aux prélats et notamment aux évêques. A ses pieds, un homme tend une hostie dorée vers le ciel. De part et d'autre de la statue, il y a encore quatre anges. Ceux de droite tiennent une crosse épiscopale, c'est-à-dire le bâton pastoral de l'évêque, tandis que les deux autres tiennent une croix à deux traverses. C'est la croix dite de Lorraine, mais est en réalité d'origine byzantine.
Cette statue représente en fait saint Norbert, le fondateur de l'ordre religieux des Prémontrés auquel appartient l'abbaye de Strahov. S'il porte la mitre et la crosse, c'est qu'il fut archevêque de la ville de Magdebourg en Allemagne, une dignité qui le place dans la hiérarchie de l'Eglise "au dessus" des évêques, ces derniers lui devaient donc obéissance.

Revenons donc sur l'histoire de ce couvent. Tout d'abord, l'abbaye de Strahov est l'une des fondations religieuses les plus importantes de Prague, voire d'Europe centrale. Fondé, en 1140 selon le vœu du roi Vladislav II, le couvent de Strahov s'est imposé rapidement comme l'un des foyers intellectuels les plus dynamiques de la Bohême, sous l'autorité d'un ordre religieux, les Prémontrés.
Cet ordre des "prémontrés" n'est pas originaire de Prague. Il fut fondé en 1080, par saint Norbert nous l’avons dit. Quelques mots à son sujet : Saint Norbert était né dans une famille aristocrate de Xanten en Allemagne. Il menait une vie insouciante de jeune noble jusqu'à l'année 1115 où il faillit être foudroyé par un orage. Miracle ! Il décide de changer de vie, devient prêtre, puis diffuse la bonne parole sur les routes d'Europe. Bientôt, il arrive en Picardie, dans un lieu désert, du nom de "Prémontré", près de Laon. C’est ce lieu-dit qui a donné son nom à l'ordre des chanoines "prémontrés ".
Les Prémontrés est donc un ordre religieux composé de chanoines, c'est-à-dire que ce sont des prêtres vivant en communauté et soumis à une règle religieuse comme les Bénédictins et les Franciscains par exemple. Mais à la différence des moines, les chanoines prémontrés restent, comme on dit, dans le monde. Ils forment toujours le clergé d'une église, comme c'est le cas à Strahov, ils célèbrent des messes et doivent pratiquer la prière en commun à différents moments de la journée. A Strahov, les prières se déroulent dans le chœur de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption. Grâce à l'appui de la papauté, l'ordre a multiplié ses fondations dès le 12e siècle, l'abbaye de Strahov à Prague étant l'une d'elles.
Au cours de son histoire, l'abbaye fut plusieurs fois détruite, pillée puis reconstruite jusqu'à la période baroque, c'est à dire au 18e siècle. En 1952, l'abbaye fut fermée par le régime communiste pour devenir un musée de la littérature tchèque. Après 1989, STRAHOV a été restitué à l'ordre des Prémontrés qui l'administre aujourd'hui.


<< 3 - Le Quartier du Hradc...         5 - L’Eglise Saint-Roch... >>

Sommaire complet du dossier :