Le palais Schwarzenberg

Promenade dans hradcany, du couvent de strahov au palais sternberk

Le palais Schwarzenberg

Juste de l'autre côté de la rue, sur la partie droite de la place lorsque l'on regarde vers le Château, se trouve le Palais Schwarzenberg, transformé en Musée de l'Armée. Il est très massif et recouvert de décors à sgraffito, cette technique que nous avons vue tout à l'heure au palais Martinics.
C'est le plus ancien palais de la place puisqu'il date du milieu du 16e siècle. Le palais est composé de trois bâtiments reliés entre eux pour former une cour. Cette cour est fermée par un mur qui donne sur la place.
De la place, on voit bien ce mur, disposé entre deux pignons disposés en façade, comme tout à l'heure au palais Martinicz. Mais ici, ils sont beaucoup plus massifs, et ne sont percées d'aucune fenêtre. Par ailleurs, au palais Schwarzenberg, les pignons sont échelonnés en gradins, et rythmés par un jeu de petits pilastres. Ils prennent appui sur une corniche très saillante percée de grandes lunettes décoratives.
Mais ce qui saute aux yeux, c'est le décor extérieur du palais. De haut en bas, tout est décoré, grâce à la technique du sgraffite : une sorte d'horreur du vide semble avoir habité le propriétaire des lieux!
Regardons maintenant le mur d'enceinte du palais et ce décor "a sgraffito". A quoi vous fait-il penser ? Souvenez-vous, tout à l'heure nous avons vu le monumental palais Cernin, rythmé par une colonnade monumentale et installé sur un socle composé de pierres taillées à facettes comme des diamants. Et bien, c'est la même chose ici. A la seule différence que c'est le décor de sgraffites qui donne l'illusion d'un travail en pointe de diamant : encore du trompe-l'œil !
Le palais Schwarzenberg est présenté comme l'un des plus beaux exemples du style de la Renaissance à Prague. Mais de quelle Renaissance parle-t-on ? Si l'on cherche un modèle exactement italien, il sera difficile à trouver. Ici, le style est un mélange de différentes influences : italiennes bien sûr, avec ces pilastres et la décoration a sgraffito. Mais aussi influences du nord, et hollandaises en particulier, avec l’emploi des pignons.


<< 20 - La colonne de la pes...         22 - Le palais de l’arch... >>

Sommaire complet du dossier :