La galerie de liaison

Promenade dans la salzbourg princiere

La galerie de liaison

Maintenant, regardez encore à droite de la cathédrale, c'est-à-dire au niveau de la tour. Nous voyons une galerie percée de larges arcades arrondies et surmontée d’un toit plat qui relie la cathédrale au bâtiment fermant la place sur notre droite.
Et il s’agit bien d’une galerie de liaison reliant la cathédrale aux appartements du prince-évêque. Le souverain pouvait ainsi se rendre à la messe sans devoir sortir dans la rue. Et en effet, le grand bâtiment fermant la place sur notre droite correspond à la résidence princière et les salons d’apparat sont justement situés au second étage.
Le passage traversait tout simplement la galerie éclairée par les hautes fenêtres. Le passage fut commandé vers 1650 par le prince-évêque Guidbald Thun. Pendant la promenade dans la ville bourgeoise, nous ferons plus amplement la connaissance d’un neveu de ce souverain qui fut également prince de Salzbourg : Johann Ernst Thun. Il a fait venir le plus célèbre des architectes autrichiens à Salzbourg : Johann Bernhard Fischer von Erlach.
Alors justement, tournons vers la droite en direction de la résidence. Nous observons une belle façade imposante et assez simple dont les seules décorations sont réservées aux encadrements des fenêtres du second étage et au majestueux porche d’entrée. Pourquoi le second étage ? Et bien tout simplement pour mettre en valeur les appartements princiers qui se situent à l’étage dit noble. La façade fut influencée encore une fois par l’architecture des palais italiens et surtout romains. A quoi voyons-nous cela ?? Et bien tout simplement à ce sous bassement de pierres de taille apparentes qui est surmonté ensuite d’étages percés de rangées régulières de hautes baies. Ce sont les étages « nobles ». Et enfin, tout au dessus, le dernier étage est percé de petites lucarnes. C’est l’étage des domestiques. L’influence italienne est toujours très forte à cette époque en architecture. Nombreux étaient les architectes qui allaient faire leurs études à Rome. Et ici, c’est le cas notamment de Johann Lucas Von Hildebrandt, l’architecte qui s’occupa du portail et de l’encadrement des fenêtres vers 1710. Cela dit, le bâtiment est plus ancien, car il fut construit dans la première moitié du 17e siècle. Mais déjà, retenez le nom de Hildebrandt car, avec son collègue Fischer Von Erlach, ils seront les auteurs de quelques uns des plus célèbres bâtiments du pays et feront sortir l’Autriche d’un certain provincialisme pour la faire rentrer de plain pieds dans l’ère baroque. A Salzbourg, il fut appelé par le prince Harrach.


<< 4 - La cathédrale dédiée...         6 - Les maisons en face... >>

Sommaire complet du dossier :