La nouvelle résidence

Promenade dans la salzbourg princiere

La nouvelle résidence

Pour finir, soyons dos à la résidence et tournons-nous vers la droite. Nous voyons encore une fois un long bâtiment fermant un côté de la place. Il se distingue particulièrement en raison de sa tour munie d’un carillon. Ce que les autrichiens nomment le Glockenspiel. L’architecture d’ensemble est assez simple. Elle est très régulière avec trois rangées de fenêtres sans décoration ni balcon et pourtant le bâtiment reste charmant. Son intérêt est du à sa haute tour et à ses arcades du rez-de-chaussée.

Ce monument abrite aujourd’hui la poste centrale de Salzbourg et le gouvernement de la province. Il fut à l’origine un palais et est baptisé Nouvelle Résidence. Il fut édifié autour de 1600 pour le prince Wolf Dietrich von Raittenau, le premier souverain-mécène de Salzbourg à qui la ville est redevable de son urbanisme actuel. Ce palais devait servir à loger la famille princière et des invités de marque, tandis que le souverain logeait en face dans la résidence qu’il s’était réservée.
Attardons nous un instant sur la tour et regardons tout en haut. Nous voyons très distinctement au sommet un édicule en cuivre vert largement ouvert et qui laisse apercevoir de nombreuses cloches. Il s’agit naturellement d’un carillon. Les 25 cloches qui le composent furent commandées à Anvers vers 1700 par le prince Johann Ernst Thun. Aujourd’hui, la musique de ce carillon est un moment attendu et apprécié des visiteurs. Trois fois par jour : à 7heures, 11 heures et 18heures, les cloches interprètent l’un des 40 airs composées pour elles par Haydn, Léopold ou -bien entendu- Wolfgang Amadeus Mozart.
Au 18e siècle, il répondait au son terrifiant d’un orgue situé dans la forteresse et appelé « le taureau » car son bruit rappelait, selon la légende, le mugissement d’un taureau.
La nouvelle résidence abrite au second étage quelques beaux salons d’apparat datant des années 1600-1602 et servant aujourd’hui pour les besoins de représentation du sénat de Salzbourg. Il est parfois possible de les visiter, mais il faut se renseigner à l’avance à l’office du tourisme.


<< 6 - Les maisons en face...         8 - La fontaine de la ré... >>

Sommaire complet du dossier :