La décoration rococo de l’église

Promenade dans la salzbourg princiere

La décoration rococo de l’église

Mais revenons à la visite de l’église Saint Michel. Et au travers cette grille, regardons l’ensemble de cette église. Nous pourrions presque penser à une chapelle, vu ses dimensions assez étroites. Levons un instant la tête vers le plafond et regardons cette décoration des années 1770. Et même si elle est de dimension modeste, nous avons ici un exemple typique d’une décoration autrichienne du 18e siècle: c'est-à-dire une grande fresque au centre et entourée de délicats ornements stuqués de couleur vert clair. C’est du rococo.

Alors, en 2 mots, qu’est-ce que le rococo  et puis aussi, où le retrouvons-nous ici? C’est un style qui a vu le jour en France début 18ème. Il prolonge le baroque et en sera en quelque sorte, le chant du cygne. IL est caractérisé par une fantaisie inspirée des lignes des coquillages ou des rochers- d’où son nom de style « rocaille » qui sera transformé ensuite en „rococo“. Cela amène à des décors extrêmement chargés selon les uns, gentiment exubérants selon les autres. Ce style n’accroche pas en France et s'épanouit surtout en Europe centrale et en Allemagne dès le milieu du 18e siècle. Le rococo est avant tout ornemental, il aime les incrustations de stuc, les volutes, les rubans, et aussi les couleurs pastel. Et ce que nous avons sous les yeux en est un parfait exemple. Découvrons-le.
Commençons par les couleurs : partout, ce sont des pastels caractéristiques du rococo du 18e siècle germanique. C’est là une grande différence avec le baroque qui lui préfère les couleurs « ors ». Les artistes rococo adoraient faire ressortir les tons pastels sur un fond uniformément blanc, comme ici. D’ailleurs, globalement, le « rococo » veut être raffiné. Il trouve que les couleurs baroque sont trop criardes et de mauvais goût. Et même les formes illustrent cette différence : alors que le baroque choisissait des formes lourdes et écrasantes comme les grosses guirlandes de fleurs et de fruits, le rococo développe les courbes légères et les éléments déchiquetés.
C’est le cas ici : voyez la légèreté apparente des éléments, la délicatesse des entrelacs. Regardez ceux-ci. Ils ressemblent presque à des plûmes dansant sur le plafond. A cet égard, regardez le long des murs latéraux. Là, voyez les chapiteaux des pilastres. Leur décoration est bel et bien rococo.


<< 9 - L’Eglise Saint-Miche...         11 - Les fresques de l’ég... >>

Sommaire complet du dossier :