Les fresques de l’église Saint Pierre

Promenade dans la salzbourg princiere

Les fresques de l’église Saint Pierre

Revenons à la fresque au centre du plafond maintenant. 2 mots à son sujet puis au sujet des 3 tableaux d’autel devant nous.
La fresque, qui, disons-le, d’emblée, n’est pas extraordinaire : alors, naturellement, pour prolonger cette délicatesse des décorations qui l’entourent, la fresque se devait d’être dominée par les teintes pastelles comme le bleu clair, le rose et le jaune. Soit !. Sinon que dire du thème ? Il est tout à fait classique : nous voyons au milieu un personnage ailé vêtu d’une armure et d’un casque. Il plane sur des nuages entourés d’anges musiciens. Dans la main gauche, le soldat porte une balance. Et qui est-il ? et bien, il s’agit de l’archange Michel qui est toujours vêtu d’une armure car il est le chef des légions célestes, c’est à dire des armées de Dieu. Il porte une balance servant à peser les âmes au moment du jugement dernier.
Regardez à gauche : nous remarquons une femme vue de dos, enveloppée d’un manteau rouge et couronnée. Elle présente devant elle une couronne sur un coussin. Mais de qui peut-il donc s’agir ? Il s’agit du Saint Empire romain germanique qui apporte La couronne impériale en symbole d’hommage à Michel.
L’artiste de cette fresque, Franz Xaver König, a également peint certaines fresques de l’église saint Pierre que nous découvrirons à la fin de notre promenade. Et heureusement, elles sont beaucoup plus belles car, avouons-le, il semble que König se soit peu appliqué pour cette succursale du couvent, car le traitement pictural est un peu scolaire et sans vie aucune.
Regardons maintenant les 3 tableaux d’autel droit devant nous. Au centre dans le cœur, nous retrouvons l’archange Saint Michel que nous reconnaissons à sa cuirasse et à ses ailes. Mais cette fois, dans une iconographie plus conventionnelle. Nous le voyons percer de sa lance des personnages renversés au sol. Il s’agit de Michel terrassant les anges maudits qui se sont ralliés au diable. Le tableau d’autel situé à gauche du cœur représente une femme agenouillée écoutant un ange lui montrant les cieux. Vous l’avez deviné, il est ici question de l’Annonciation. L’ange en question est en fait un archange : c’est Gabriel et il annonce à Marie qu’elle sera mère de Dieu.
Regardons à droite enfin, nous voyons un homme marchant avec un archange ailé. Il s’agit cette fois de Tobias et de l’ange Raphaël. Sans rentrer dans le détail, sachons que le père de Tobias avait prêté de l’argent dans une ville lointaine et souhaitait le récupérer. Il envoya son fils en voyage avec une lettre de crédit. Et pendant son voyage, le jeune Tobias fut accompagné d’un personnage qui n’était autre que l’ange Raphaël. Ainsi, dans cette église, nous avons les trois principaux anges : Michel, Gabriel et Raphaël. Et surtout, l’Ancien et le Nouveau Testament sont liés grâce à la mise en parallèle de l’Annonciation propre au Nouveau Testament et de l’histoire de Tobias propre à l’Ancien Testament.


<< 10 - La décoration rococo...         12 - La résidence princiè... >>

Sommaire complet du dossier :