La résidence princière

Promenade dans la salzbourg princiere

La résidence princière

Ressortons maintenant de l’église pour découvrir la résidence princière. Pour ce faire, sortons de l’église et traversons la place en diagonal vers la droite pour nous arrêter devant le grand portail de marbre orné au sommet de 2 lions tenant un blason. Nous ne pouvons pas nous tromper, car de chaque côté du portail il est écrit « résidence ».

Nous voici devant le majestueux portail de marbre servant d’entrée principale au palais des anciens princes évêques. Comme nous l’avions déjà remarqué en arrivant sur la place, ce portail est quasiment la seule décoration ressortant sur l’imposante façade.
Levez les yeux au dessus de l’entrée. Nous voyons au centre un grand blason tenu de chaque côté par un lion dressé. À gauche et à droite du fronton, nous voyons une femme assise en costume antique. C'est-à-dire avec une longue robe ressemblant à une toge et avec une coiffure portant une couronne de laurier. A côté de ces figures est apposé un autre blason.
Alors, à qui appartiennent ces armoiries ? Au centre tenu par les lions symbolisant la force, nous voyons le blason du prince Franz Anton von Harrach. Il est plus important que les autres, car Harrach fut tout simplement le commanditaire de ce portail et le prince qui fit redécorer la façade. Regardez au dessus de son blason, nous voyons un grand chapeau reposant sur une sorte de couronne. Le chapeau est un chapeau d’archevêque, tandis que la couronne est celle des princes du Saint empire romain germanique. Compliqué n’est-ce pas lorsque le prince est à la fois membre du clergé et chef d’état. Eh oui, le saint empire était constitué de plusieurs centaines de principautés toutes différentes ! Et Salzbourg était l’une d’entre elles.
Maintenant le blason de droite est celui du prince Wolf Dietrich et celui de gauche de Paris Lodron. Il s’agit des deux archevêques qui firent bâtir cette partie de la résidence au 17e siècle.


<< 11 - Les fresques de l’ég...         13 - La cour intérieure d... >>

Sommaire complet du dossier :