La cour du moulin

Promenade dans la salzbourg princiere

La cour du moulin

Quittons maintenant ce magnifique abreuvoir. Quand nous sommes face à Neptune, nous allons à l’extrémité droite de la place. Aussitôt nous allons voir une porte avec une belle grille de fer forgé portant au dessus l’inscription « St Peter ».
Nous nous retrouvons devant cette porte.

Passons la grille de fer forgé et arrêtons-nous dans la cour. Nous avons quitté la grande architecture baroque, les marbres et les imposantes façades pour nous retrouver dans une cour intime et pittoresque avec une jolie construction de bois abritant la statue d’un saint.
Nous venons de pénétrer dans l’enclot de l’abbaye de Saint Pierre et plus exactement nous sommes dans la cour du moulin.
Regardez sur votre gauche, nous voyons un petit escalier descendant vers une porte arrondie protégée par un auvent. Il y a un panneau accroché à côté de ces quelques marches et portant l’indication Stiftsbäckerei. Ce terme signifie boulangerie du monastère. C’est ici que les moines de Saint Pierre font encore leur pain quotidien et les habitants de Salzbourg peuvent également venir en acheter. Allez un instant devant la statue de Saint au fond de la cour.

Entendez-vous le bouillonnement de l’eau ? Nous sommes devant un petit ruisseau dont le courant met en mouvement la roue nécessaire à écraser le grain. La charmante construction de bois derrière le saint abrite en effet le moulin des moines. Et ce saint qui est-il ? Nous le connaissons très peu en France. En revanche, c’est l’une des figures les plus populaires d’Europe centrale. Il est toujours représenté avec le même costume : celui d’un prêtre couvert d’un petit chapeau noir appelé barrette et portant une robe en dentelle blanche. Généralement, comme ici, il se penche sur un crucifix qu’il enlace. Il s’agit de saint Jean Népomucène dont le culte fut excessivement populaire à partir du 18e siècle, car il fut canonisé en 1729. Né en Bohème en 1340, il devint chanoine de la cathédrale de Prague et confesseur de la reine. D’après la légende, il aurait refusé de divulguer au roi Wenceslas 4 ce que la reine lui avait révélé en confession. En réponse, Wenceslas fit torturer le saint homme, puis le jeta dans le fleuve Moldau qui coule à Prague.
Aussi il est très courant de trouver sa statue sur les ponts ou tout simplement près des cours d’eau comme ici.


<< 26 - Le particulier chef-...         28 - Le cimetière de Sain... >>

Sommaire complet du dossier :