Les catacombes

Promenade dans la salzbourg princiere

Les catacombes

Allons vers la falaise et pour cela, laissons l’église sur notre gauche, et allons au bout du chemin jusqu’à la belle galerie percée d’arcades régulières.

Vous avez naturellement déjà remarqué que cette galerie encercle le cimetière. Elle abrite les chapelles funéraires de nombreux notables de Salzbourg. La régularité des arcades et les belles grilles de fer forgé fermant chaque chapelle lui confère un rythme très élégant. Ces arcades furent conçues en 1626. Ce type de chapelles funéraires formant comme une galerie fut encore une fois importé naturellement d’Italie. Et justement, l’architecte de la cathédrale, Santino Solari y a trouvé son dernier repos en 1646. Il occupe la chapelle numéro 31. Les chapelles sont numérotées par ordre décroissant depuis le point ou nous nous trouvons.
La chapelle numérotée 54 servit de fosse commune. Nous vous proposons de vous y rendre. Il s’agit de la première chapelle à votre droite quand vous regardez la falaise. Vous pouvez également y lire l’inscription Katakomben.

Êtes-vous bien devant cette première chapelle ? C'est-à-dire au pied de l’escalier montant vers les catacombes. Regardons un instant : la chapelle est ornée de 12 tableaux peints avec des représentations de la mort. Cela vient d’une vieille tradition du moyen âge, où on voyait souvent des peintures appelées « la danse des morts », qui mettait bien sûr la mort en scène et qui rappelaient que personne n’échappe à son destin. Mais surtout, 2 personnalités importantes furent enterrées dans la fosse commune située en dessous : il y a le compositeur Johann Michael Haydn et Nannerl , la sœur de Mozart,.
Michael Haydn vint s’installer à Salzbourg en 1763 où il devint chef de la chapelle du prince évêque. Il fut également le successeur de Mozart comme Organiste de l’église de la Sainte Trinité près du château de Mirabelle. Comme tous les artistes, à sa mort, il fut jeté dans la fosse commune. C’est un point intéressant à raconter. Figurez vous que selon les préceptes catholiques anciens, en Autriche, les artistes n’avaient pas le droit de posséder une sépulture digne. Pourquoi ? et bien tout simplement, car ils oeuvraient pour le plaisir grâce à leur musique ou leurs pièces de théâtre. Quant à Nannerl, la sœur de Mozart, elle aurait pu obtenir une tombe descente, car elle avait épousé un aristocrate local, mais ce fut son souhait d’être enterrée dans la fosse commune.

Et maintenant, tournez le dos à cette chapelle. Nous voyons désormais un escalier de pierre très escarpé qui conduit dans la falaise. Il mène effectivement vers les catacombes.
Vous devez certainement vous demander ce que nous entendons par le terme catacombes. Et bien exactement la même chose qu’en français, un lieu de sépulture dans la roche. Mais nous avons l’habitude de connaître des catacombes enterrées comme à Rome. Et ici à Salzbourg, et c’est la grande originalité, les catacombes sont creusées à même les parois de la montagne.
Et ces lucarne à flanc de colline sont ces catacombes qui furent creusées par les premiers chrétiens pendant l’antiquité, c'est-à-dire en fait aux 3es ou 4e siècle. Ensuite, elles servirent d’oratoires pour des ermites. Signalons aussi que les catacombes abritent 2 chapelles dont une consacrée en 1178 à Thomas Becket. On y voit une fresque montrant le martyre de cet archevêque de Canterbury qui fut assassiné en 1170. Si vous le désirez, vous pouvez visiter les catacombes.


<< 28 - Le cimetière de Sain...         30 - Une place en harmoni... >>

Sommaire complet du dossier :