La façade de l’Eglise

Promenade dans la salzbourg princiere

La façade de l’Eglise

Regardez sur votre droite quand vous êtes face à l’église, c'est-à-dire à côté du porche par lequel nous sommes entrés dans la cour. Nous voyons une porte en plein cintre.

Il s’agit de l’entrée du Peterskeller, le plus célèbre restaurant de Salzbourg. Pendant le festival, nous pouvons voir les spectateurs vêtus de costumes sombres et de robes de soirée s’y rendre en procession après les représentations. Mais surtout ce restaurant est l’un des plus vieux d’Europe puisqu’il est mentionné dans les archives depuis le début du 9e siècle. Toute l’aile qui s’étend sur notre droite est occupée par les salles de restaurant aménagées avec beaucoup de goût. La cuisine y est très bonne et surtout traditionnelle. Bref une excellente adresse !
Regardons maintenant vers la façade de l’église. En fait, seule la partie supérieure de la tour en pierre brute couverte de son superbe bulbe de cuivre vert se détache de l’ensemble. En revanche, la partie inférieure qui abrite la porte fut harmonisée avec les bâtiments environnants, c’est-à-dire peinte aux couleurs blanc et rose
Levons les yeux vers la haute tour pour en admirer la tour et la flèche. C’est très semblable à celle de l’église Michael sur la place de la résidence.
Et bien c’est normal, car elles furent réalisées à la même époque, c’est à dire à partir de 1754
Maintenant, concentrons-nous sur le beau portail de marbre encadré de colonnes. Nous voyons un personnage dans une niche juste au dessus du portail. Regardez, il porte encore une fois un costume d’évêque avec une mitre et tient une crosse dorée. Est-ce Virgil ou bien plutôt Rupert. Il est question du second ? et pourquoi donc ? Saint Rupert est le fondateur du monastère de Saint-Pierre. Evêque de Worm, il reçut Salzbourg comme cadeau du duc de Bavière Theodo afin de convertir la région au christianisme. Rupert construisit la première église à cet emplacement et posa les bases du monastère entre 696 et 718. Et donc, nous sommes bel et bien dans la cour du plus vieux monastère du pays de langue germanique. Et il resta toujours et est toujours en activité. Levons les yeux encore plus haut vers le fronton arrondi couronnant l’avancée de la porte. Nous voyons trois statues de personnages déjà rencontrés à la précédente église. Au sommet, nous avons une grande croix dorée tenue par l’enfant Jésus. Et il est encadré par deux personnages vêtus d’une longue robe antique. Ils sont un peu haut pour bien les distinguer, mais nous les connaissons déjà : ce sont Pierre et Paul. Pierre est à gauche et tient une croix renversée. Pourquoi ? et bien par ce qu’il crucifié la tête en bas. Et pour rappeler cette particularité, le premier artiste a donc eu le choix entre mettre la croix ou bien Pierre à l’envers dans ses représentations. Il nous semble que le choix fut judicieux.


<< 30 - Une place en harmoni...         32 - Le narthex... >>

Sommaire complet du dossier :