La nef de l’église

Promenade dans la salzbourg princiere

La nef de l’église

Poussons la porte pour pénétrer maintenant dans le sanctuaire. Nous allons voir une grille richement décorée et nous vous conseillons de prendre le temps d’admirer ce beau travail de ferronnerie. Puis ensuite, vous entrerez dans la nef.

Là, encore une surprise. Ce n’est plus du roman que nous découvrons mais une belle décoration rococo. 2 mots sur l’impression générale. Et pour commencer, avez-vous remarqué qu’il n’y a, pour ainsi dire, pas de fenêtre. Regardez les murs sur les côtés : ils sont presque aveugles mis à part quelques lucarnes à la naissance de la voûte. Ceci est très étrange pour une église baroque, car normalement cette époque appréciait la lumière en abondance. Et bien la réponse à cette bizarrerie est que la structure architecturale de cette église n’est pas du tout baroque. Seul le décor fut rajouté au 18e siècle. Regardez maintenant les arcades qui s’ouvrent à droite et à gauche de la nef centrale. Elles sont en plein cintre, c’est à dire en arc de cercle non interrompu. C’est un signe de l’architecture romane. Eh oui, l’église Saint-Pierre fut construite entre 1130 et 1143. Et c'est pourquoi nous avons une nef très sombre qui nous conduit vers un chœur où se dresse un pompeux autel. IL est énormément décoré, pompeux dirons certains, surchargé dirons d’autres. Pour notre part, nous trouvons que ce contraste entre une nef romane sombre et cet autel baroque est séduisant.
Les modes changeant, l’abbé Seeauer fit disparaître l’aspect roman en baroquisant l’église. Mais pour ce faire, les artistes ne détruisirent pas l’ancienne église pour en construire une nouvelle. Ils se contentèrent simplement de faire disparaître la pierre de taille sous un coffrage de stuc blanc sur lequel furent apposées les décorations.


<< 32 - Le narthex...         34 - Les fresques... >>

Sommaire complet du dossier :