L’Hôtel Boyer d’Eguilles

Promenade de decouverte d'aix-en-provence

L’Hôtel Boyer d’Eguilles

Continuez en laissant l’Hôtel Albertas sur votre gauche et marquez un arrêt une vingtaine de mètres plus hauts devant le Museum d’Histoire Naturelle au N°6 de la rue espariat.

Vous êtes au N°6 ? Oui ! Alors nous marquons déjà un arrêt car derrière ce portail se trouve le second Hôtel particulier « de choix » de la rue Espariat : c’est l’Hôtel Boyer d’Eguilles. Entrez dans la cour pour aller saluer la façade.
Vous voilà dans la cour. Donc, rapidement, sachez que cet Hôtel fut réalisé en 1672 et c’est sans doute le plus parisien des Hôtels d’Aix. Souvenez-vous, nous avons évoqué au début de notre promenade deux types de plan pour les hôtels aixois, l’Italien –sur rue- et le parisien sur cour. Et bien voilà, vous êtes devant le plan parisien qu’on appelait entre « cour et jardin ». C'est-à-dire qu’il y a un portail monumental derrière lequel est aménagée une cour barrée au fond par une façade qui correspond au bâtiment principal. Et derrière encore, quand il y avait de la place, on mettait un jardin. Remarquez le traitement très élégant de la façade. Elle est rythmée par des pilastres cannelés monumentaux. On voit un entablement décoré de rosaces et d’une corniche délicatement soulignée par une petite frise composée d’oves et de minuscules consoles sans aucune fonction porteuse et que l’on nomme « modillons ». Pour l’anecdote, sachez que le Marquis d’Argens vécut dans ce palais. Il était un amateur d’art éclairé mais était surtout connu pour être un libertin. Pensez donc ! il était un ami de sortie de Casanova qu’il reçut dans son château aux environs d’Aix en 1769!! Une fine équipe assurément. Et après des déboires amoureux avec quelques comédiennes marseillaises, il prit le large et devint un proche serviteur du roi Frédéric de Prusse.


<< 22 - La place d’Albertas...         24 - Les chemins de trave... >>

Sommaire complet du dossier :