Les fresques

Promenade florentine : de l'église san miniato au ponte vecchio

Les fresques

Et maintenant, regardons les fresques. L’histoire de ce saint personnage se résume ici à quelques épisodes. On voit celui où il abandonne la maison de son père, celui où il prend l’habit monacal. Regardez-le : il est sur le mur de droite. Vous le voyez ? Ah et il y a aussi celui où il réussit à vaincre une tentation. Devinez comment ? Et bien retournez-vous et regardez au dessus de la porte d’entrée un peu sur la gauche : oui, pour résister à la tentation…vous voyez qu’il se jette dans les épines. Puis il abandonne ses moines pour retourner au désert ; et il va procéder à quelques miracles : regardez –toujours au dessus de la porte d’entrée et en dessous de son saut dans les épines : là vous voyez un torrent…vous le voyez ? Bien, et bien notez ce détail qui apparaît dans le torrent. Il va en faire sortir du fond, le fer appartenant à un paysan. « La belle affaire ! » nous direz vous ? et bien, cela nous fait réaliser la valeur énorme de cet objet pour l’époque : sans cela, le paysan n’était plus rien. Cela a tellement de valeur que le récupérer est un acte miraculeux. Sinon vous verrez –en parcourant les fresques - qu’il y a de nombreuses références aux préceptes du monachisme : la solitude qui est évoquée dans la scène où il reçoit dans sa grotte le pain qui lui est descendu au bout d’une corde. La fraternité dans celle où il est invité le jour de pâques à partager le repas d’un prêtre. La détermination de l’engagement, comme quand il vainc la tentation en se jetant dans les épines.

Ensuite, sur le mur face à l’entrée : vous verrez sa rencontre avec le roi Tolita, le roi des goths. C’est la scène sur la gauche. Et sur la droite, il y a la scène de ses obsèques. Cette dernière scène est amusante, par la naïveté de son contenu. On voit saint Benoît  qui est couché sur une estrade. Regardez au-dessus de st benoit : on voit un groupe d’anges qui tient un espèce de dais : les anges sont là pour recevoir l’âme de saint Benoit, représentée par un personnage de petite taille. Il s’agit d’une image que l’on trouve très fréquemment dans les fresques médiévales : l’âme est figurée par la représentation réduite de son possesseur.


<< 14 - Saint Benoit et le r...         16 - La chapelle du Portu... >>

Sommaire complet du dossier :