L’histoire du béguinage

Quelle note donneriez-vous à Amsterdam ?

Promenade le long des canaux d'amsterdam

L’histoire du béguinage

Nous allons maintenant tourner le dos au café Hoppe et traverser la place pour nous rendre au béguinage. Pour cela, en étant dos au café Hope, regardez en face de vous et au fond vous voyez un grand édifice gris qui est le Café Esprit. Marchons vers ce café. Nous laisserons sur notre gauche la rue qui borde la librairie et continuerons jusqu’à la rue « Gedempte Begijnen Sloot » qui démarre devant le café.

Nous voici au début de la rue Gedempte Begijnen Sloot. Prenons-la et au bout d'une trentaine de mètres environ nous arrivons devant la porte du béguinage qui sera sur notre gauche.

Voilà ! Regardez le portail en brique et regardez son arche : il est daté de 1574 et est surmonté d'une sculpture qui représente une vierge qui abrite sous son manteau ceux qui demandent sa protection. Cette porte est généralement ouverte tous les jours entre 10 heures et 17 heures. S’il elle est ouverte, entrons dans la cour.

Et voilà : nous voici dans la cour du béguinage. C'est un lieu que nous n'attendions pas. Rien n'avait laissé prévoir un tel emplacement de calme et de recueillement en plein milieu de la grande ville bruyante et animée. Le béguinage est une véritable institution dans la ville d'Amsterdam. Le premier béguinage a été construit à Gand en Belgique par Marguerite de Flandre qui voulait protéger les femmes pauvres devenues vulnérables à la suite du décès de leur mari.

Parlons de ce qu’est un béguinage et qui sont ces femmes qu’on appelle les béguines? Ce genre de communauté est né au Moyen Age, au 12ème siècle, à une époque où beaucoup de femmes étaient seules, et souvent trop pauvres pour pouvoir entrer dans une abbaye. Aussi, on en vit se rassembler, et unir leurs efforts pour vivre dans cette société difficile, tout en menant une vie pieuse. Elles étaient placées sous l’autorité de l’une d’entre elles, la Grande Dame, l’équivalent de l’abbesse d’un monastère. Car un béguinage, ce n’est pas vraiment une abbaye, et une béguine n’est pas vraiment une religieuse. Les béguines sont des femmes qui portent un costume de religieuses, vivent une vie de religieuse, mais ne prononcent pas de vœux perpétuels, ce qui signifie qu’elles peuvent quitter leur béguinage quand elles le veulent, même pour se marier. Mais revenons à Amsterdam : ce béguinage a été construit à partir de 1389 et c'est à l'origine un enclos paroissial. À partir de 1400, on construit de petites maisons autour de l'enclos qui est prolongé jusqu'à la place du spui. Le plan du 15e siècle n'a pas changé : c'est ce que nous voyons aujourd'hui : il y a une cour triangulaire bordée par de petites maisons et, comme nous le voyons, elles sont toutes précédées d'un jardin.


<< 3 - La place de Spui...         5 - Les maisons N°1 et 1... >>

Sommaire complet du dossier :