L'histoire religieuse des Pays-Bas

Promenade le long des canaux d'amsterdam

L'histoire religieuse des Pays-Bas

L'histoire religieuse des Pays-Bas commence, comme celle de toute l'Europe, par une conversion au catholicisme et par une reconnaissance du pape comme chef de la chrétienté. Puis, au début du 16e, arrive la Réforme prônée par Luther et Calvin. Et les Pays-Bas vont devenir majoritairement protestants. Pourquoi aussi massivement ? Et bien, n’oublions pas que les Pays bas étaient alors occupés par les Habsbourg catholiques et que ceux-ci étaient les fervents défenseurs du catholicisme. Du coup, comme souvent, la religion fut aussi une expression de la résistance à l’occupant. Des guerres de religion terribles vont ravager ces contrées. Cela débouchera sur leur partition en deux parties : au sud de l'Escaut –la Belgique actuelle-, il y aura les catholiques. Et au nord, il y aura les protestants qui seront regroupés dans ce qu'on va appeler les provinces Unies. Nous sommes donc ici en pays protestant. Cependant, même si officiellement, toute la population doit avoir la même religion que son prince, les catholiques sont tolérés à Amsterdam à condition qu'ils restent extrêmement discrets. Les lieux de culte, les églises officielles ayant été confisquées et généralement données à la nouvelle église réformée, il faut trouver d'autres lieux pour pratiquer le culte. Plusieurs églises cachées sont construites dans Amsterdam. Il en reste au moins 2 visibles et ouvertes au public: celle-ci dans les jardins du béguinage, et une autre près de la vieille église la oude Kirk. Et c’est ainsi que, depuis le 17e siècle, le culte catholique est pratiqué sans interruption dans cette église.


<< 7 - L’Église catholique ...         9 - La visite de l’égli... >>

Sommaire complet du dossier :