Les rues de l’Aventin

Promenade sur l'aventin et la basilique sainte sabine

Les rues de l’Aventin

Lorsque vous quitterez l’abbaye, nous nous retrouverons à la sortie de son parc, dans la rue.

Nous vous proposons de continuer à flâner dans les rues de l’Aventin et d’aller jusqu’à l’église Santa Prisca, un des plus vieux lieux chrétiens de l’Aventin. Nous y verrons en outre des fonts baptismaux supposés avoir été utilisés par saint Pierre. C’est une promenade d’une vingtaine de minutes. Pour cela, à la sortie du couvent, prenons directement à droite, et descendons la rue jusqu’à la Piazza Sant Anselmo.

Là, nous prendrons la via di San Domenico qui se trouve à gauche lorsqu’on arrive sur la place Sant Anselmo. Nous la prendrons jusqu’au bout.
C’est une Rome plus intime que nous allons traverser, que l’écrivain Julien Gracq décrivait comme un «  quartier secret et vert, aéré, plein de silence, où il semble toujours en effet qu’un œil vous suive sans qu’on le voie au long des rues feuillues, et qui paraît défendu plus que tous les autres contre le promeneur. »
Au bout de la Via di San Domenico, vous déboucherez sur la Place de Junone Regina, « Junon reine».

Nous sommes Piazza di Giunone Regina. Comme l’indique le nom, ici se trouvait dans l’Antiquité un temple dédié à Junon. Prenons la rue qui débouche à droite, la via Latina Malabranca, pour arriver sur la piazza del tempio di Diana.

Nous sommes sur la Place du temple de Diane, où s’élevait dans l’Antiquité le temple de Diane Aventine, déesse de la chasse. Et nous constatons que la colline a toujours eu une vocation religieuse. Sur la droite de la place, vous pourrez observer une petite maison médiévale, dont l’étage est décoré d’un rang de petites arcades. Au bout de la place, une rue descend vers la gauche. C’est la via del tempio di Diana. Elle aboutit directement à la petite Piazza Santa Prisca, dominée par la façade de l’église. Cette façade se trouvera en face de nous lorsque nous arriverons sur la place. A ses pieds se trouvent les escaliers d’accès à l’église.

Nous sommes ici sur un des plus anciens lieux chrétiens de l’Aventin. Santa Prisca était une jeune fille, fille d’Aquila et Priscilla, que les Actes des Apôtres présentent comme des connaissances de saint Paul. La tradition veut aussi que saint Pierre ait reçu l’hospitalité de cette famille, dans la maison qu’ils occupaient à l’endroit de l’église. Prisca fut condamnée sous le règne de l’empereur Claude à être dévorée par les lions. Elle échappa à ses bourreaux, et fut finalement décapitée. Mais en réalité, on sait peu de la personnalité de sainte Prisca, et aucune trace de maison d’habitation n’a été retrouvée sous l’église. Il y a par contre le mithreum dont nous vous avons déjà parlé, mais que nous ne pourrons découvrir aujourd’hui.
Montons les escaliers et entrons dans l’église.

L’intérieur de l’église est assez petit. Ce que nous voyons est le résultat de profonds remaniements du 17ème siècle. L’espace est divisé en trois nefs par deux rangées de colonnes antiques. Approchons-nous du maître autel, qui se trouve donc face à nous quand nous tournons le dos à la porte d’entrée. Il est orné d’un grand tableau représentant le baptême de sainte Prisca par saint Pierre. Cette œuvre date de la fin du 16ème siècle et est de style assez classique. Saint Pierre occupe la moitié droite du tableau. Il verse de l’eau sur la tête de sainte Prisca, agenouillée à gauche, et glorifiée par deux petits anges volant. Rien de bien original. Cela dit, visiblement, l’artiste, un certain Domenico Cresti, s’inspire de l’œuvre d’artistes plus importants, comme le Caravage, dont il reprend le clair-obscur. Comme le Caravage, bien qu’avec moins de talent, il recrée des contrastes assez forts entre les zones d’ombre et les zones de couleurs claires.
Les fonts baptismaux que saint Pierre utilisa pour le baptême de sainte Prisca existent toujours, du moins le pense-t-on. Ils se trouvent dans la chapelle baptismale de l’église dans la nef latérale de droite. Il s’agit d’un grand chapiteau de colonne, utilisé peut-être dès l’antiquité pour le baptême. C’est toujours sa fonction aujourd’hui.
Il est possible d’aller voir ce baptistère qui se trouvera sur votre droite si vous êtes face au maître autel. Ensuite, nous pourrons quitter l’église. Nous vous attendons à la sortie.


<< 12 - L’église Saint Ansel...         14 - Fin de la promenade ... >>

Sommaire complet du dossier :