Le temple du Capitole

Sabratha

Le temple du Capitole

Dirigez-vous vers le monument qui est à votre gauche. Il s’agit du temple du Capitole. Du haut de son important escalier, il domine la place.

Du haut de cet escalier, vous avez une superbe vue sur le site. Prenez votre temps pour bien regarder : vous pouvez ainsi mieux vous rendre compte de l’implantation des monuments sur ce dernier. Tout d’abord, face au temple du capitole et donc face à nous, c’est le temple de Liber Pater : ce sont ces 4 colonnes et une demie, en grès stuqué, redressées, que vous voyez en enfilade. Nous sommes passés à côté pour arriver au forum. Ce temple est dédié à liber Pater ou Bacchus. C’est l’ancien Shadrapa punique. Cette divinité très populaire en tripolitaine a pu être la principale divinité protectrice de la cité. Portez maintenant votre regard au loin, dans son prolongement. Là bas, près du rivage, vous voyez quelques colonnes remontées. Vous les voyez ? Elles appartiennent au temple d’Isis. Encore plus loin à droite, c’est le magnifique théâtre de Sabratha. Revenons à présent au monument sur lequel nous nous trouvons : le temple de Capitole. On l’appelle ainsi, car il renvoie au temple construit vers 500 avant notre ère, sur le Capitole, 1 des 7 collines de Rome. Il marque le centre religieux et le pouvoir de la cité. Chaque cité romaine se devait d’en avoir un. Sa fonction était double : il était dédié à la triade capitoline, Jupiter, Junon, Minerve, et était le siège du trésor. Suivant la tradition étrusque, les 3 divinités étaient logées dans 3 cella, au fond du temple. Il fut édifié à l’époque d’Auguste, autour de l’an 0. Ce haut podium sur lequel nous sommes est caractéristique des temples romains. Au 2ème siècle, on procéda à des transformations de 2 ordres : d’ordre esthétique d’abord: certains monuments étaient couverts de stuc blanc qui donnait l’illusion du marbre. Mais lorsque la ville fut devenue plus prospère, ce stuc fut remplacé par du placage en vrai marbre.
La 2ème transformation est d’ordre fonctionnel ensuite: le podium du temple fut alors prolongé vers le forum de façon à constituer une tribune réservée aux orateurs. C’est ce qu’on appelle la tribune aux harangues. C’est ici, en effet, que se faisaient les communications publiques au peuple de sabratha. Voilà à propos du Capitole. En redescendant l’escalier pour revenir sur l’esplanade, vous trouverez, au pied de la tribune, sur une plaque de marbre dressée, une inscription dédicatoire en 9 lignes, à l’empereur Marc Aurèle, auquel la cité doit la phase d’embellissement du 2e siècle.


<< 14 - Le forum...         16 - La Curie ... >>

Sommaire complet du dossier :