La basilique Justinien

Sabratha

La basilique Justinien

Vous allez à présent sortir de cet ensemble et gagnez la basilique de Justinien qui est collée à la curie. Vous pouvez y arriver soit en passant directement d’un bâtiment à l’autre et en slalomant parmi les éboulis. Soit, vous ressortez sur le forum puis prenez à droite le long de la curie puis la 1ère petite rue à droite. C’est le chemin le plus sûr.

Vous êtes dans la petite rue indiquée. Vous longerez alors le temple de Sérapis sur votre gauche et la curie sur votre droite. Vous identifierez la basilique de Justinien par le fait que son plan est rectangulaire et qu’il donne sur le rivage.

Nous y voici. Il s’agit de la seule église byzantine construite au 6e siècle à Sabratha. Elle doit sa célébrité à Procope, historien de justinien, qui la cite dans son Traité des édifices. Cet éloge s’adressait moins à son architecture qu’à son pavement. Rappelez vous cette splendide mosaïque, déposée au musée, que nous avons vu tout à l’heure. C’est de cette basilique qu’elle provenait. Son plan est traditionnel des églises byzantines : c’est un plan basilical c'est-à-dire à 3 nefs, et il est orienté à l’est. En arrivant, vous êtes entrés par le narthex, ce vestibule de l’église où restaient cantonnés les catéchumènes ceux qui veulent être baptisés- et les pénitents. Les bons chrétiens quant à eux, avaient le droit d’entrer dans l’église, comme nous allons le faire maintenant, par la porte principale ou 1 des 2 portes latérales.
Maintenant, portez votre attention sur les bases des colonnes qui marquent les séparations des nefs. Regardez en plusieurs. Avez-vous remarqué quelque chose ? Oui ?? Oui, en effet, vous avez noté que les bases sont de hauteur différente. Cela indique de manière infaillible que ces colonnes de cipolin vert ont été réemployées. Ainsi, on compense la différence de hauteur des colonnes en jouant sur la hauteur de la base. Ce procédé est valable pour toutes les époques où l’on a fait usage de réemploi. A présent, avancez-vous vers le fond de l’église. Devant vous se trouvait l’autel, encadré par 4 colonnes gravées de croix. L’autel était séparé par des plaques de chancel ; elles sont également au musée. La basilique est aujourd’hui très proche du rivage. Ce n’était pas le cas au moment de son édification. Les bâtiments qui l’entouraient du côté de la mer ont disparu sous l’eau, au fur et à mesure que remonte vers le nord la plaque africaine. Il ne fait aucun doute que d’ici quelques dizaines d’années, cette partie du site elle aussi disparaîtra sous les flots.


<< 16 - La Curie ...         18 - Les latrines des the... >>

Sommaire complet du dossier :