Le théâtre

Sabratha

Le théâtre

Nous allons à présent quitter ces thermes. Vous allez emprunter cette ancienne voie qui remonte tout droit. Vous aurez alors le forum sur votre droite et le théâtre en point de repère à gauche et face à vous. Rapprochez-vous de lui, mais en conservant une distance qui vous permettra de le voir en entier . Tout en cheminant, vous pouvez voir sur votre gauche quelques vestiges arasés au niveau du sol. Là s’étendait un quartier résidentiel d’habitation d’époque romaine. Dans certaines de ces maisons, on a retrouvé des citernes, quelques pavements de mosaïque, des décors muraux peints à fresque et même des départs d’escalier, indiquant des maisons à 1 ou 2 étages.
C’est le plus grand d’Afrique, avec 92 mètres de diamètre et 22 de hauteur. Il date surtout de l’époque des Sévères, c'est-à-dire du début du 3e siècle. Lorsqu’il fut découvert, le monument n’existait plus que dans ses parties basses ; il est le fruit d’un remarquable travail de restauration des archéologues italiens, et c’est Mussolini qui l’inaugura en 1937. Ce théâtre nous donne l’occasion de rappeler la place que les jeux occupaient sous la Rome impériale. Ils étaient clairement identifiés comme un outil de domination politique. Rappelons les paroles de l’empereur Aurélien, magnifiques de démagogie: «  …Assistez aux jeux publics, passez le temps aux courses tandis que nous nous occupons des affaires ; nous prenons pour nous la peine, soyez tout au plaisir… ». Car,  pour leurs divertissements, les Romains disposaient de plusieurs types d’édifice, chacun dévoué à une fonction particulière. L’étude leur capacité d’accueil nous donne aussi une image des goûts de la société romaine. Et on ne peut s’empêcher de s’amuser à faire le parallèle avec nos divertissements dans nos sociétés actuelles.
Tout d’abord, il y a avait l’odéon qui accueillait les spectacles musicaux, spectacles semble-t-il destinés à une élite, car sa capacité n’était que de 1500 spectateurs. Ensuite vient le théâtre, monument destiné aux représentations théâtrales. Il contenait environ 5000 spectateurs. C’est exactement la capacité du théâtre de Sabratha. Puis venait l’amphithéâtre, longue construction elliptique d’une capacité de 15 000 personnes. Il offrait les jeux de l’arène, à savoir les combats entre gladiateurs, les chasses d’animaux, et les combats entre hommes et animaux. Et enfin, il y a le cirque, d’une capacité d’environ 20 à 25 000 spectateurs, où l’on assistait aux courses de char. Vous pouvez en voir des restes à Leptis Magna.


<< 19 - Le fonctionnement de...         21 - L’extérieur du théât... >>

Sommaire complet du dossier :