Le front de scène

Sabratha

Le front de scène

Face à nous, on a le front de scène. Portez votre regard sur lui et décrivons-le. Il est de loin le plus beau du monde antique. Il nous fournit aussi l’occasion idéale pour parler encore de la différence avec les Grecs. Les Grecs aimaient la nature ; ils la faisaient entrer dans leurs maisons, sous forme de jardin et cela donnera les maisons à péristyle adoptées par les Romains. Le théâtre grec ne comprend pas de mur de scène : il est ouvert sur l’extérieur. c’est le paysage naturel qui sert de fond de décor. Chez les Romains en revanche, la scène doit avoir un arrière-plan grandiose et structuré. C’est bien le cas ici. Regardez la scène : elle comporte 3 niveaux d’élévations couverts de 108 colonnes au total. Maintenant, regardez à gauche du décor de la scène et balayez-le du regard jusqu’à l’autre bout à droite. Vous pouvez noter qu’il n’est pas plat : son centre est nettement incurvé. Vous voyez ? Cela contribuait à la mise en scène. Car c’est de là que sortait l’acteur principal. Cette porte, on l’appelle la porte du roi. Les acteurs secondaires sortaient eux, par les portes latérales. Ah..et signalons aussi que, bien sûr, ce mur orné de colonnes l’était aussi par de nombreuses statues d’empereurs et de divinités.
Ce mur marquait la limite entre 2 espaces : la scène, lieu des représentations, et les coulisses, là où se trouvaient les loges des artistes, les salles où étaient entreposés les costumes, les accessoires du décor… des machineries, parfois très sophistiquées, servaient à renforcer la féerie du spectacle. Par exemple, voyez cet espace de forme ovale qui est devant la scène : c’est l’orchestra. On pouvait le transformer en piscine pour des ballets aquatiques voluptueux, qu’on réserverait aujourd’hui à ce qu’on appelle un public averti.


<< 21 - L’extérieur du théât...         23 - Les Spectacles... >>

Sommaire complet du dossier :