L’histoire du Château Saint-Michel et ses occupants

Saint-petersbourg : du champ de mars a la place des arts

L’histoire du Château Saint-Michel et ses occupants

Oublions maintenant ces canaux et parlons du fameux Château Saint-Michel qui se trouve tout à côté de nous, juste au-delà de la Moïka.
Il a été construit à l'emplacement d'un ancien palais construit par Elisabeth, dans un parc aménagé dès l'époque de Pierre 1er.

C’est le 3ème des 4 parcs que Pierre avait imaginés pour aménager la ville entre Néva et Fontanka. Une grande partie de ce parc subsiste aujourd'hui, que vous puissiez voir notamment à droite du château. Auparavant, il y avait là un autre palais, le Palais d'Eté d'Elisabeth, la fille de Pierre 1er qui a été tsarine de 1740 à 1761. Elle l'avait fait construire par son architecte favori Rastrelli. Et c'est dans ce palais que Catherine accoucha de Paul, une 20taine d'années plus tard. Mais Paul refusa de vivre dans le palais de sa mère qu'il détestait, et il avait la hantise d'y être assassiné. Alors, pour se protéger, il voulut se faire construire une sorte de château fort. Le problème était de savoir où il allait le construire, ce château. Or il ne faisait confiance à personne sinon à Dieu et ses acolytes. C'est comme cela qu'une nuit disait-il, Saint-Michel lui apparut en rêve et lui dit que son château devait être construit en lieu et place du palais dans lequel il était né. Et, dans son rêve toujours, Dieu exigeait de Paul qu’il lui construise une chapelle en cet endroit. Et Paul s'exécuta : il fit détruire le palais d'Elisabeth et ériger cette bâtisse qu'il fit entourer de douves et de remparts de terre pour mieux le protéger.
Et en ce qui concerne Saint-Michel, Il tint sa promesse : la flèche dorée que vous apercevez surmonte la chapelle dédiée à l'archange. Le château fut inauguré le 8 novembre 1800, jour de la Saint-Michel chez les Orthodoxes. Seul un pont-levis permettait d'accéder à l'intérieur du château. De plus, l'intérieur était un véritable labyrinthe dont la fonction était d'égarer d'éventuels conjurés. Et pourtant, c'est là, dans ce château, que Paul mourut assassiné après 4 années de règne. On prétend que, au moment de faire détruire le palais dans lequel il était né, il aurait prononcé ces paroles prophétiques : "c'est là que je suis né, c'est là que je veux mourir". Son fils Alexandre, qui avait assisté à la scène de l'assassinat sans intervenir, hérita aussitôt du trône et reprit les grandes lignes de la Politique de sa grand-mère, Catherine 2, qui l'avait éduqué et qu'il estimait. Mais revenons sur les raisons de l’assassinat de Paul 1er. Nous savons que Paul détestait sa mère Catherine 2. Et il avait pris systématiquement le contre-pied de sa politique. Entre autres, il avait cherché à renverser les alliances de la Russie aux dépens de l'Angleterre et au profit de la France de Napoléon. Certains pensent que cet assassinat a été, sinon commandité, du moins soutenu en sous-main par les Anglais. Bref, et pour ce qui est du château : après cet assassinat, aucun tsar ne voulut plus y habiter. Ainsi, après avoir été désaffecté pendant plusieurs années, on finit par l’attribuer à l'Ecole du Génie militaire. Dès lors, il fut appelé Château des Ingénieurs. Dostoïevski y fut élève en 1838 et sa chambre, au 2nd étage donnait sur la Fontanka. Il aimait y lire et y étudier. Aujourd'hui le Château est affecté à différentes institutions.


<< 10 - Le canal de la Fonta...         12 - Le Château Saint-Mic... >>

Sommaire complet du dossier :