La Forteresse Pierre et Paul

Saint-petersbourg : l'ile vassilevski

La Forteresse Pierre et Paul

Quittons la Néva et portons notre regard au-delà du fleuve, sur la forteresse Pierre et Paul.
Restons le dos tourné à l'île Vassilevski et regardons devant nous au-delà de la ramification de la Néva. A gauche du fleuve nous voyons se dresser la forteresse Pierre et Paul entourée d'un mur d'enceinte. Il est en pierre de ce côté, le long de la Néva, et en brique ailleurs comme on peut l'entr'apercevoir tout à fait à gauche. Ce matériau de construction traditionnel est très utilisé dans ce pays riche en argile, mais il est le plus souvent masqué par de l'enduit peint. Ce "maquillage" de la brique remonte à l'époque de Pierre 1er. Il s'agissait de cacher un matériau considéré comme pauvre et de donner aux constructions l'apparence de la pierre de taille, matériau noble par excellence et qui caractérisait l'architecture des grandes capitales d'Europe occidentale. Ici, donc, la brique est laissée à l'état naturel. Par contre, le plan de l'enceinte de la forteresse trahit, avec ses bastions, l'influence des constructions de Vauban. Au-dessus de l'enceinte se dresse la flèche de l'église des Saints-Pierre-et-Paul et elle est surmontée par un ange. La flèche actuelle ne date que du 19ème siècle, car elle a été plusieurs fois foudroyée et a donc dû être refaite plusieurs fois. L'église, elle, existe depuis l'époque de Pierre le Grand, c'est à dire depuis le début du 18ème siècle. Elle a été restaurée, et la flèche redorée, à l'occasion des 300 ans de la fondation de la forteresse en mai 2003. Cette flèche appartient non pas à la tradition architecturale russe, mais à l'architecture de la région de la Hanse –cette région commerçante du nord de l’Allemagne. C’est encore un autre témoignage de l'intérêt que Pierre portait à l'architecture européenne. Mais en tout cas, cette forteresse et ce qu'elle contient mérite à elle seule une visite que vous pourrez suivre à un autre moment.
Mais revenons au fleuve. Là où l'enceinte de la Forteresse touche la Néva, nous pouvons voir un débarcadère et, derrière lui, une porte percée dans la muraille. Nous sommes ici face à la "Porte de la Néva". C'est là qu'accostaient non seulement les bateaux chargés de ravitailler le fort mais aussi ceux qui devaient emporter des détenus de la forteresse Pierre et Paul vers une autre forteresse, celle de Schlüsselburg située à la source de la Néva, près du lac Ladoga. Une fois là-bas les prisonniers y étaient soit maintenus enfermés, comme l'a été la 1ère femme de Pierre 1er, soit exécutés comme le fut Alexandre Oulianov, frère aîné de Lénine.


<< 3 - Le fleuve de la Nev...         5 - Le musée de l'Ermita... >>

Sommaire complet du dossier :