Les colonnes rostrales

Saint-petersbourg : l'ile vassilevski

Les colonnes rostrales

Portons maintenant notre regard sur les 2 grands bâtiments qui encadrent la Bourse. On remarque tout de suite qu'ils sont identiques et symétriques par rapport à la Bourse, ce qui traduit les préoccupations esthétiques des nouveaux architectes. Ils ont été construits entre 1826 et 1832 pour servir d'entrepôts portuaires. Aujourd'hui, ces bâtiments sont transformés en musée : à droite se trouve le musée de Pédologie ouvert en 1904 et consacré à l'étude des sols en Russie, et à gauche le musée de Zoologie fondé en 1896.
Autre manifestation d’esthétisme et d’harmonie, ce sont ces grandes colonnes : la colonnade qui entoure le bâtiment de la bourse se marie bien avec les 2 immenses colonnes rouges en briques, érigées de part et d'autre de la place et qui servaient de phares à l'entrée du port. Les flambeaux étaient alimentés à l'huile de chanvre. Approchons-nous de celle qui est à notre droite.

Nous sommes maintenant au pied de l'une des colonnes dites « rostrales". Ce qualificatif vient du latin rostre qui signifie "éperon de navire" et se rapporte bien sûr aux décors métalliques en forme de proues de navire qui ornent ces colonnes. Ce décor souligne –encore une fois- l'importance de la navigation fluviale et marine dans le développement économique et militaire de la ville et du pays. Au pied de cette colonne, nous pouvons voir 2 statues colossales en pierre, figurant un homme et une femme. L'autre colonne offre le même décor. Ces 4 personnages sont des allégories des 4 fleuves navigables de la Russie des temps anciens déjà présentés par les bronzes qui dominent la Bourse. C’est l’occasion de parler de ces fleuves et de leur importance pour la Russie.
Et bien, il y a la Neva, bien sûr, mais aussi le Volkhov qui traverse Novgorod. Parmi les princes qui l'ont gouvernée, il y eut le fameux Alexandre Nevski dont le surnom "Nevski" signifie "de la Néva" Alexandre de la Néva donc- et rappelle sa victoire sur les Suédois en 1240 qu'il battit non loin d'ici. On comprend maintenant pourquoi Pierre 1er se voyait comme son incarnation spirituelle. Le 3ème fleuve navigable de la Russie d'Europe est le Dniepr qui se jette dans la mer Noire après avoir traversé la ville de Kiev ; cette ville fut la 1ère capitale de Russie - du 9ème au 12ème siècle. Aujourd'hui, elle est la capitale, non plus de la Russie, mais de l’Ukraine, depuis que ce pays a obtenu son indépendance en 1991. Ces 3 fleuves appartiennent à la fameuse "Route des Varègues aux Grecs". Le 4ème fleuve navigable enfin, est bien sûr cette immense Volga, le plus long des 4 cours d’eaux citées. La Volga, qui prend sa source au nord-ouest de Moscou, se dirige ensuite vers l'est puis oblique vers le sud pour aller se jeter dans la mer Caspienne, permettant ainsi des échanges commerciaux entre la Russie et l'Orient. Les Russes se sont beaucoup battus tous au long de leur histoire pour prendre ou garder la maîtrise de ces fleuves dont dépendait la puissance économique et politique de leur pays. D'autant plus, qu'étant donné les distances particulièrement importantes du pays et la dureté des conditions climatiques avec ses longues périodes de gel, il n’était quasiment pas possible de construire et surtout de maintenir en état un réseau routier. Et même gelés une bonne partie de l'année, ces fleuves ou rivières navigables étaient essentiels aux transports et aux échanges.


<< 8 - La Bourse maritime...         10 - La statue d’Alexandr... >>

Sommaire complet du dossier :