Kunstkamera, le 1er musée de sciences naturelles de Russie

Saint-petersbourg : l'ile vassilevski

Kunstkamera, le 1er musée de sciences naturelles de Russie

Notre petit détour par le quai Makarov est terminé. Retrouvons-nous sur les marches de la Bourse.

Nous sommes devant la Bourse. Rejoignons maintenant le quai de l'Université. Pour cela, allons vers la Grande Neva en longeant le musée de Zoologie qui se trouve à notre droite et retrouvons-nous juste après ce musée, là où commence le quai de l'Université.

Voilà, nous sommes au début du quai de l'Université, avec le musée de Zoologie à notre droite et la Grande Neva devant nous. Traversez le quai et prenez-le sur la droite. Ce quai représente le versant "noble" de l'île. Il est en effet exposé au sud, ce qui est très important dans une région au climat hostile. C'est là que sont érigés de nombreux édifices remarquables, officiels ou privés. Avançons maintenant jusqu'au bâtiment suivant, de couleur verte et blanche : il s'agit de la Kunstkamera, le 1er musée de sciences naturelles de Russie. Restons sur le trottoir d'en face pour mieux en observer la façade.

Mettons-nous sur le trottoir qui longe la Néva. Face à nous, de l'autre côté de la rue donc, il y a un bâtiment de couleur verte et blanche. Il est surmonté d'une tourelle à coupole sur son axe central. Et bien, il s'agit de la Kunstkamera, bâtiment construit à la demande de Pierre qui voulait un musée pour son Cabinet de curiosité. C'est l'un des 2 bâtiments les plus anciens de l'île, l'autre étant le palais Menchikov dont nous parlerons tout à l'heure.
Nous allons en dire quelques mots, car il illustrera ce qu’est le style baroque pétrovien. Maintenant, regardons le bâtiment : il se compose de 2 ailes à 3 niveaux, parallèles à la rue, et réunies par une tour. La partie supérieure de cette tour, qui s'élève au-dessus des ailes, abritait un observatoire. L'ensemble est représentatif du début du baroque russe qu'on appelle "baroque pétrovien". On l’appelle aussi "baroque occidental" car il se développe à l'époque de Pierre, avec des architectes venus d'occident. Déjà, commençons par dire –en deux mots- ce qu’est le baroque. Pour commencer, n’oublions pas que le baroque vient après la Renaissance, époque marquée par un retour à des formes classiques issues de l’antiquité. La Renaissance est faite, en architecture, avec beaucoup de lignes droites et de symétries. Le baroque sera une réaction à cela et il peut être défini comme un style qui vise à la théâtralisation de l'œuvre en jouant sur des ruptures de rythme, des courbes et contre-courbes, des formes opulentes, des décors somptueux.
Alors, il existait déjà un baroque en Russie, mais inspiré de formes et traditions architecturales russes alors qu'avec le baroque pétrovien, on voit apparaître des éléments provenant de l'architecture occidentale (colonne, pilastre, balustre, etc.). Et ici, nous pouvons voir le baroque dans l'introduction de cette tour aux formes arrondies au centre du bâtiment, ce qui rompt les lignes droites horizontales qui caractérisent la façade des 2 ailes du bâtiment. Et sinon, regardons quels sont les éléments d'origine occidentale introduits dans le décor de façade de ces ailes ? Et bien déjà, nous pouvons repérer les pilastres de couleur blanche qui font légèrement saillie sur le mur de couleur verte. Le pilastre est ce genre de simili colonne qui affleure des murs. Leur fonction est de rompre la monotonie des façades et de leur donner du rythme. Et cela, c’est un élément qu’on trouve très souvent en occident. De même, dans le sens de la hauteur, les lignes sont très droites. Un bâtiment Renaissance en serait resté là et laisserait notre regard fuir vers le haut. Avec le baroque, cela ne marche pas comme cela. Notre regard monte, mais la simplicité de la ligne droite est ensuite rompue par 3 décrochements successifs puis par la courbe de la coupole qui couronne cette tour. Ces éléments accrochent notre regard. Pour ce qui est du caractère occidental de cette architecture, toujours, il nous apparaît encore avec les pilastres qui encadrent les fenêtres au 2ème étage de la tour et avec la balustrade que nous pouvons voir juste au-dessus.
Cela dit, ce baroque reste sobre comparé au baroque élisabéthain de la période suivante qui se caractérisera par des décors de façade bien plus opulents avec des moulures, des colonnes, etc.
Voilà pour le style. Maintenant, que contient cette Kunstkamera ? Elle a d'abord abrité et abrite toujours le cabinet de curiosité de Pierre le Grand. A l’époque, on appelait « curiosités » des monstruosités de la nature. Depuis 1949, le bâtiment abrite en plus un musée fondé pour célébrer la mémoire de Mikhaïl Lomonossov, un scientifique multidisciplinaire du 18ème siècle.


<< 10 - La statue d’Alexandr...         12 - L’Académie des scien... >>

Sommaire complet du dossier :