La nécropole des derniers Romanov

Saint-petersbourg : la forteresse pierre et paul

La nécropole des derniers Romanov

Pour terminer sur le thème de la nécropole royale, il nous reste à voir l’endroit où ont été placés les restes de la dernière famille régnante des Romanov, celle de Nicolas 2.
Pour cela, il nous faut encore nous déplacer. D’abord, dirigeons-nous vers la porte d’entrée et retrouvons-nous devant celle-ci sans la franchir bien sûr.

Nous sommes donc devant la porte d’entrée. A gauche de cette porte se trouve une autre porte. Elle ouvre sur une chapelle dans laquelle nous ne pouvons entrer, mais nous pouvons observer son contenu qui est très intéressant. Retrouvons-nous, pour en témoigner, devant la porte qui ouvre sur cette chapelle.

Nous avons donc devant nous une chapelle qui n’est autre que celle dans laquelle ont été inhumés les restes de la famille de Nicolas 2. Ces restes ont été découverts et excavés en 1979, et la découverte, annoncée en 1989 n’a été authentifiée officiellement par la Russie qu’en 1998 seulement.
Ont été retrouvés les restes du tsar, de sa femme, de leurs filles Olga, Tatiana et Anastasia ainsi que leurs compagnons de captivité (médecin et serviteurs de la famille). Il manquerait ceux de Marie (19 ans) et Alexis 14 ans. Et non ceux d’Anastasia dont les restes ont bel et bien été retrouvés ! Ainsi s’éteignent les spéculations sur l’éventuelle survie d’Anastasia. En effet, une femme a cherché à se faire passer pour la fille du tsar Nicolas et a défrayé la chronique pendant une bonne partie du 20e siècle. On sait dorénavant avec certitude qu’elle affabulait.
Rappelons un peu la fin des Romanov : Nicolas 2 avait abdiqué en mars 1917 sous la pression de ceux qui étaient opposés à la participation de la Russie à la 1ère guerre mondiale. Retiré avec sa famille dans son palais de Tsarkoïe Sélo, non loin de Saint-Pétersbourg, il y vécut paisiblement jusqu’à la Révolution d’octobre. Puis le nouveau gouvernement décida de faire transférer toute la famille en Sibérie occidentale, à Iekaterinbourg. Là, ses conditions de vie se sont dégradées et finalement la famille a été assassinée en 1918 sur ordre de Lénine pour éviter que les armées « blanches », favorables au tsar, et qui approchaient, ne les rejoignent. Le retour des restes à Saint-Pétersbourg pour leur inhumation fut fêté dans toute la Russie et Eltsine lui-même assista à la cérémonie religieuse qui eut lieu dans l’Eglise Saints-Pierre-et-Paul en 1998, le jour anniversaire de l’exécution de la famille. Comme les restes calcinés étaient indissociables les uns des autres, on décida de les mettre tous dans une seule urne, celle qui se trouve devant nous dans la chapelle, et on posa sur les murs de cette chapelle des plaques de marbre gravées aux noms des victimes, une plaque par membre de la famille impériale, et une plaque pour tous leurs compagnons d’infortune. Celle-ci se trouve sur le mur de droite.


<< 18 - La troisième nécropo...         20 - La Porte de la Neva... >>

Sommaire complet du dossier :