Sainte-Marie Majeure et son ensemble

Sainte-marie majeure

Sainte-Marie Majeure et son ensemble

Nous pouvons maintenant commencer la visite du bâtiment. Levons-nous, et faisons face à la façade de la basilique. De là où nous sommes, l’ensemble de la construction nous apparaît bien équilibré, avec sa façade à arcades encadrée par deux bâtiments très sobres et sa tour médiévale, sur la droite. Ce clocher, ou campanile, remonte au 14ème siècle. Il fut construit sur les bases d’un campanile roman. Sur ses briques rouges se détachent ça et là des motifs de faïence colorée, typiques des campaniles romains depuis l’époque romane.
La façade de la basilique, bien coincée entre ses deux palais latéraux, ne date que du 18ème siècle. Elle recouvre en réalité la façade médiévale. Elle est particulièrement majestueuse, et est dominée par une statue de la Vierge à l’enfant, qui semble comme posée au sommet d’une pyramide. Voyez les diminutions de largeur successives !: A la base de la façade, un grand escalier. Vient ensuite le rez-de-chaussée, ouvert par 5 portes, puis le premier étage, à trois ouvertures. Ce premier étage est en fait une loge de bénédictions pour le pape. A ce niveau, deux petits murets courbes et latéraux font visuellement la transition entre les deux étages les fondant en un tout harmonieux.
Toute cette façade est un bel exemple de l’équilibre classique tel qu’il était recherché en architecture depuis la Renaissance. Symétrie parfaite, aspect de stabilité et de régularité. Le 18ème siècle était une grande période de classicisme. L’architecte a joué ici de manière astucieuse et élégante sur le rapport entre les pleins, c’est-à-dire les colonnes et parties maçonnées, et les vides, c’est-à-dire les ouvertures. Les vides, sombres et profonds, sont clairement dominants, donnant tout son caractère à la façade. Nous dirons même qu’à eux seuls, ils donnent du relief à l’ensemble de la place. Nous avons ici un bel exemple de scénographie classique.


<< 5 - Définition de la bas...         7 - Les mosaïques de la ... >>

Sommaire complet du dossier :