Les mosaïques de la façade médiévales

Sainte-marie majeure

Les mosaïques de la façade médiévales

Approchons-nous et, entre les arches situées au 1er étage, essayons de voir les mosaïques de la façade médiévales. Pour les voir de plus près, il est nécessaire de prendre rendez-vous. Les rendez-vous sont pris dans la salle, à l’intérieur de l’église, où sont vendues les cartes postales et autres souvenirs. 

Cette œuvre fut exécutée au 12ème siècle. Elle est partagée horizontalement en deux parties. D’où nous sommes, nous ne pourrons apercevoir que la partie supérieure.
Au dessus de la fenêtre centrale, la partie supérieure présente le Christ trônant, un livre à la main, sur le fond bleu étoilé du firmament. Sous le marchepied de son trône, les mots latins « Philipp. Resuti fecit hoc opus », ce qui signifie «Filippo Resuti a fait cette œuvre». C’est la signature du mosaïste, chose relativement rare pour une œuvre du Moyen Age. La zone bleue dans laquelle se trouve le Christ est une « mandorle », sorte de “bulle sacrée”, caractéristique des images médiévales lorsqu’elles représentent un personnage sensé se trouver au Paradis. Cette « bulle » a la forme d’une amande, « mandorla » en italien, d’où notre mot « mandorle ». La mandorle du Christ est soutenue par quatre anges. A droite et à gauche, huit figures de saints, partiellement conservées. Nous apercevons encore du côté gauche, la Vierge Marie, saint Paul et saint Jacques, partiellement caché. A droite, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint André et saint Matthieu. Cette œuvre de qualité est d’une très grande richesse, tant par la variété des couleurs que dans le mouvement des personnages et leurs expressions. Héritière de la grande tradition des mosaïques antiques, elle est de ces œuvres qui font le lien entre les Romains de l’Antiquité et les grands artistes des débuts de la Renaissance.


<< 6 - Sainte-Marie Majeure...         8 - Histoire des Jubilés... >>

Sommaire complet du dossier :