La fin de la visite de l’Eglise Sainte Marie Majeure

Sainte-marie majeure

La fin de la visite de l’Eglise Sainte Marie Majeure

En sortant de la chapelle pauline, restons dans la nef latérale et prenons directement vers la gauche. Nous passons à côté de l’abside principale, qui se trouve à notre droite, et nous aboutissons à une porte. C’est l’une des deux portes de sortie entourant l’abside. Elle donne sur la Piazza Esquilino, la place de l’Esquilin, où nous allons terminer notre visite. Rejoignons cette place.

Nous sommes sur l’escalier arrière de Saint-Marie Majeure. L’église est derrière nous, face à nous se dresse un obélisque égyptien, amené ici sur ordre de Sixte Quint. Sur les places qu’il faisait aménager, il a fréquemment fait dresser des obélisques, provenant de monuments antiques romains. Celui-ci, pris à l’origine par l’empereur Auguste, en Egypte, se trouvait à l’entrée du mausolée de ce même empereur. Le mausolée lui-même existe toujours, à l’extrémité du quartier du Champs de Mars.
Descendons l’escalier,

Aux pieds de l’escalier, retournons-nous pour observer le mur arrière de l’église. La reconstruction de ce mur, au 17ème siècle, s’était avérée nécessaire après l’édification des chapelles Sixtine et Pauline. Ces deux excroissances dénaturaient l’ancien édifice, et il fallut donc réharmoniser l’ensemble. Créant un beau contraste entre l’équilibre rigide des murs latéraux et la belle courbe de l’abside, il est le parfait aboutissement de cet édifice splendide, où la beauté classique s’est perpétuée de l’aube du christianisme à nos jours.


<< 20 - La belle icône de la...         

Sommaire complet du dossier :