La tombe du Père Bulic

Site archeologique de l'ancienne ville romaine de salone

La tombe du Père Bulic

Dirigez-vous à présent vers le site. Juste après le Grillage d’entrée, vous vous trouverez sur une esplanade en partie ombragée. Ce vaste espace est empli de tombes : c’est le cimetière paléochrétien de Manastirine. Regardez à gauche, nous voyons une tombe récente. C’est celle du père Bulic qui a consacré sa vie au site. Un mot sur cet homme à qui le site doit sa Renaissance. Sur la tombe du père Bulic, il est écrit : «Ici gît un pêcheur et indigne prêtre gardant les honorables seuils des saints”. Car c’est ici que le père Bulic a organisé le premier congrès international d’archéologie chrétienne en 1894. Car il voulait faire prendre conscience à ses pairs de l’importance du lieu. Et en effet, nous avons sous les yeux l’une des plus grandes nécropoles paléochrétiennes à ciel ouvert. On emploie le terme de paléochrétien pour la période allant des tous débuts du christianisme au 6e siècle. On sait maintenant, grâce aux fouilles, que le site appartenait à un chrétien anonyme qui a élevé un sanctuaire dédié aux restes de saint Domnio, un martyr du 3e siècle qui fut évêque de la cité. Par la suite, de nombreux fidèles vinrent ici en pèlerinage et souhaitèrent être enterrés au plus près du sanctuaire. C’est l’origine de ce cimetière.


<< 3 - L’histoire de Salone...         5 - La basilique de la n... >>

Sommaire complet du dossier :