La rue Visconti

St germain-des-pres

La rue Visconti

Revenons sur nos pas pour tourner à droite dans la rue Visconti. Elle fut percée en 1540 à travers le pré aux clercs. Presque toutes les maisons qui la composent datent du 17e siècle. Et en cela, il vous faut nous croire étant donné que leurs façades extérieures, de hauts murs sans fioriture, ne sont pas particulièrement caractéristiques du 17e siècle. La rue prit cette appellation de Visconti au 19e siècle, du nom de l’architecte du tombeau de Napoléon aux Invalides. Avançons vers le n°17, à droite de la rue.

Balzac avait installé ici une imprimerie. Il avait choisi ce quartier où déjà, à son époque, étaient installés quelques imprimeurs, avant-gardistes de la tradition éditoriale du quartier. Il avait alors 26 ans. Il rêvait de spéculations, et se fit, en attendant des jours meilleurs, éditeur, imprimeur. Quoique aidé par son égérie Mme de Berny, il ne fit pas fortune. Au bout de 2 ans de cette activité, jugée insuffisamment lucrative, il décida de se consacrer à la littérature. Son 1er ouvrage « le dernier Chouan » parut en 1829. C’est donc à un premier échec professionnel que l’on doit l’œuvre géniale de Balzac ! Delacroix, décidément habitué du quartier, eut son atelier ici, pendant 8 ans, au 2e étage dans les années 1830. Il y peignit la « liberté guidant le peuple ». George Sand et Chopin venaient poser ici pour leurs portraits. Bref, un quartier de créateurs.


<< 12 - La rue des Beaux-art...         14 - La rue de Seine... >>

Sommaire complet du dossier :