Le monument consacré à Jean Hus

Stare mesto : de la place de la vieille-ville a la tour poudriere

Le monument consacré à Jean Hus

Nous allons maintenant rejoindre la seconde partie de la Place. Laissons donc la tour de l’horloge sur notre gauche et avançons d’une dizaine de mètres vers le centre de la Place.

La place se présente alors à nous dans sa totalité. C’est véritablement, une sorte de condensé d’histoire et d’architecture de la ville de Prague. Regardons vers la gauche au fond de la place, il y a un grand monument noir, en bronze, dominé par la silhouette d’un homme. C’est le monument consacré à Jean Hus. Un monument important pour se repérer sur cette place.

On est d’abord surpris, car le monument n’est pas au centre de la Place. Mais à l’époque, en 1915, lorsque le monument a été construit, le centre de la place était occupé par une colonne mariale érigée en 1648 par les Habsbourg pour célébrer la fin de la Guerre de Trente Ans.
Alors bien sûr, pour les tchèques, cette colonne est vue comme un symbole de la domination autrichienne. Et en 1918, juste après l’indépendance, elle sera d’ailleurs démolie de façon solennelle par le gouvernement.
Mais maintenant que nous sommes devant, prenons notre temps pour regarder ce monument.
L’ensemble représente Jean Hus debout seul sur une petite colline et autour de laquelle gravitent deux groupes de personnages. La composition fait penser à une gigantesque roue, la roue de l’histoire tchèque. Le premier groupe est celui des Combattants de Dieu, les partisans les plus radicaux de Jean Hus. Ils se trouvent au point le plus haut de la roue. Le second groupe, c’est celui des Exilés, ceux qui furent bannis du royaume pour avoir soutenu Jean Hus. Ils regardent vers le beffroi près duquel furent exécutés 27 aristocrates tchèques et Allemands après leur défaite lors de la Bataille de la Montagne blanche en 1621. Anachronisme nous direz vous, car la bataille eut lieu bien après les persécutions dont furent victimes Jean Hus et ses proches ? Et bien en fait, non, car c’est simplement une façon de montrer la permanence de la lutte des Tchèques pour leur liberté. Si vous tournez autour du monument, vous verrez un groupe plus discret, une mère assise, accablée, son enfant dans les bras symbolisant la renaissance nationale !


<< 5 - L’horloge astronomiq...         7 - Histoire de Jean Hus... >>

Sommaire complet du dossier :