La tour poudrière

Stare mesto : de la place de la vieille-ville a la tour poudriere

La tour poudrière

Et donc, nous sommes devant la Maison à la Vierge Noire. Sur notre gauche, c’est la direction de la Place aux fruits et sur notre droite, c’est la rue Celetna. Avançons vers cette rue Celetna et prenons-la à droite pour aller vers cette tour qui est la Tour poudrière. Cette tour date de la fin du 15e siècle et a été édifiée sur l’une des treize portes qui fermaient la ville de Prague au 13e siècle. C’est exactement le même schéma que la tour du pont Charles. Sa signification triomphale au départ de la Voie royale est évidente. Par ailleurs, c’est juste sur la gauche de cette tour où se trouve aujourd’hui la Maison Municipale, le grand bâtiment ocre que le roi Venceslas 4, à la fin du 14e siècle, avait installé son palais. L’arrivée au pouvoir des Habsbourg allait tout bouleverser. Absent le plus souvent de Prague, au profit de Vienne, la capitale réelle, le Palais de Venceslas 4 tomba en ruine. Bientôt, la tour fut abandonnée puis servit de dépôt de poudre, d’où son nom de tour poudrière. Au 19e siècle, c’était une ruine, mais une ruine nationale ! On décida de reconstruire la tour au moment où l’on terminait la cathédrale Saint-Guy. Pour le décor, on s’inspira des façades de la Tour du Pont Charles.
De là-haut, vous pourrez refaire visuellement la presque totalité de cette promenade, l’entrée se trouve sous le porche.

Autre solution, Prague n’en manque pas, vous passez de l’autre côté de la Tour poudrière pour rejoindre la Place de la République, Namesti Republik où se trouve l’entrée du grand Café de la Maison Municipale, c’est le grand bâtiment ocre. C’est unique et puis cela vous mettra en appétit pour une autre promenade, celle consacrée au quartier de Nove Mesto, la Nouvelle ville, qui commence ici même.
Mais si vous ne faites pas cette prochaine visite, ne manquez pas de descendre jeter un œil à tous les bars et à la taverne du sous-sol de cette grande maison municipale. Ils valent le détour.


<< 18 - La maison à la Vierg...         

Sommaire complet du dossier :