La place du Markt

Une découverte de bruges

La place du Markt

Nous voici sur le Markt. Un petit avertissement pour commencer : à Bruges, soyez vigilants quand vous traversez la rue ou descendez du trottoir. Car il y a de nombreux vélos. On ne les entend pas, et si les cyclistes sont en général attentifs, ils peuvent aussi parfois s’impatienter un peu lorsqu’il y a trop de monde. Prudence donc.

Et maintenant, repérons-nous cette grande place de Bruges, qu’on appelle le Markt. Observons. Vous constaterez alors que la place à une forme légèrement ovale, mais irrégulière, plus étroite sur un de ses côtés. Du côté le plus étroit s’élève la grande tour du beffroi, avec ses 83 mètres de haut. Nous y reviendrons un peu plus tard. Regardez maintenant vers le côté de la place opposé au beffroi. Là se dresse la statue de deux hommes, perchés sur un haut socle de pierre. Il s’agit de Jean Breydel et de Piiter de Kooninck, deux bourgeois de Bruges qui se sont opposés au roi de France au 14e siècle. Notez qu’en Belgique, ils sont considérés comme des héros et sont synonymes de lutte pour l’indépendance. Nous reviendrons sur cet événement dans quelques instants. Continuons à regarder en direction de la statue de Jean Breydel. Sur les deux longs côtés de la place, à notre droite et à notre gauche, s’élèvent toute une série de bâtiments. A notre gauche, ce sont des maisons particulières dont la construction va du 15e siècle au 19e. Regardons sur notre droite : là s’élèvent deux beaux bâtiments d’aspect médiéval, tout en pierre, avec de nombreuses tourelles et des fenêtres à arc pointu. Ils ont été construits à la fin du 19e siècle. Le plus grand, au milieu, avec ses quatre tourelles en façade est le bâtiment du gouvernement de la province de Flandre Occidentale, dont Bruges est le chef lieu. L’autre, à droite, en briques, est celui de la grande poste de la ville.


<< 2 - La découverte de Bru...         4 - L’histoire de la vil... >>

Sommaire complet du dossier :